Roman et champ littéraire en Arabie saoudite depuis 1959

par Salwa Almaiman

Thèse de doctorat en Études arabes et civilisations du monde musulman

Sous la direction de Luc-Willy Deheuvels.

Soutenue en 2006

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    En l'absence d'étude académique sur l'histoire sociale du champ intellectuel, la présente étude se veut une analyse socio-historique du champ littéraire saoudien, et précisément du sous-champ romanesque. Partant du postulat d'un champ littéraire saoudien autonome à l'intérieur d'un ensemble culturel arabe (tout en relevant certains rapprochements avec d'autres pays arabes, notamment l'Egypte), l'étude des dynamiques externes à ce champ (première partie) décrit les rapports qui le lient à l'institution politique (chapitre I), aux intermédiaires sociaux (chapitre II) ainsi qu'aux champs étrangers (chapitre III). Cependant, la délimitation des frontières du champ semble impossible : l'étude des dynamiques internes (deuxième partie) de ce sous-champ particulier permet de déterminer du moins sur quels critères se fondent les noms d'écrivain et de littérature. A travers les descriptions normatives que le champ reconnaît et cherche à faire reconnaître par le champ social, la présente étude privilégie un second site d'observation des enjeux qui se déroulent dans le champ. A partir de deux points de vue complémentaires _ celui des romanciers (chapitre I), puis celui des analystes du roman (chapitre II), l'analyse du texte romanesque met au jour la prégnance d'un projet réaliste, ainsi qu'un projet identitaire intimement lié à l'écriture. Enfin, la femme occupe une place de plus en plus prépondérante dans ce projet en tant qu'elle investit le texte littéraire à la fois comme personnage et comme auteur (chapitre III). La combinaison de ces dynamiques ainsi décrites définit les normes et les valeurs véhiculées au sein du champ littéraire et qui façonnent la “littérature légitime”.

  • Titre traduit

    ˜ œNovel and literary field in Saudi Arabia since 1959


  • Résumé

    In absence of academic studies on social history of the intellectual field, this essay is meant to be a sociohistorical analysis of the literary Saudi field, precisely of the novelistic sub-field. Starting from the premise of a Saudi autonomous literary field within an Arabic cultural whole (though picking out some parallels with other Arab countries, notably Egypt), the study of the external dynamics to this field (first part) describes the links that bind it to the political institution (chapter I), to the social mediators (chapter II) as well as to the foreign fields (chapter III). Nevertheless, the delimitation of the borders of the literary field seems impossible. The analysis of internal dynamics (second part) of the specific sub-field permit to establish at least on which criteria are based the writers and literature names. Through the normative descriptions that the field recognize and attempt to recognize by the social field, this essay adopts a second observation site of the stakes that develop in the field. From two complementary points of views - the novelists one (chapter I), then the novel analysts one (chapter II) – the analysis of the novelistic text bring to light the pregnance of a realistic plan, as well as an identity project closely involved in the writing. Lastly woman occupy a place more and more preponderant in that project as she enters in the text at once as character and as author (chapter III). The combination of these dynamics as they were describe defines the standards and values conveid into the literary field that shape the “legitimate literature”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 428 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 410-424 : comporte uniquement des références en langue et écriture arabes .

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.259
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.260
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.259
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.260
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.