L'Inde, la Chine et l'enjeu birman : la rivalité sino-indienne en Birmanie et ses limites depuis 1988

par Renaud Egreteau

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Christophe Jaffrelot.

Soutenue en 2006

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    L’arrivée d’une nouvelle junte militaire en Birmanie en 1988 a changé la configuration géopolitique du pays. Abandonnant ses traditions neutralistes et autarciques, la Birmanie s’est alors rapprochée de la Chine, seule puissance à ne pas ostraciser son régime militaire. Inquiète de la percée stratégique de la Chine à ses portes, l’Inde a en conséquence progressivement repensé sa politique à l’égard de la Birmanie au cours des années 1990. Une lutte d’influence sino-indienne s’est ainsi dessinée en Birmanie autour de différents enjeux stratégiques et économiques étant donnée la position carrefour du pays entre le Nord-Est de l’Inde, la Chine, l’Asie du Sud-Est et l’Océan Indien. Une configuration de (proto)rivalité est apparue dans la région, l’Inde et la Chine développant stratégies d’expansion et politiques séductrices à l’égard de la junte birmane. Néanmoins, la Birmanie offre de nombreuses résistances aux poussées de l’Inde et de la Chine, à commencer par un nationalisme teinté d’une forte xénophobie à l’égard des communautés indiennes et chinoises du pays. De même, les hésitations, divisions et frustrations internes à l’Inde et à la Chine quant à la conduite de leurs politiques birmanes ainsi que la gestion désormais pacifiée de leur relation bilatérale globale sont autant d’obstacles à l’établissement d’une rivalité durable entre les deux géants à propos de l’enjeu birman.

  • Titre traduit

    India, China and the Burmese issue : Sino-Indian rivalry in Burma and its limits since 1988


  • Résumé

    The advent of a new military regime in Burma in 1988 changed the geopolitical configuration of the country. By getting closer to China, sole power embracing the new junta and opposing its diplomatic isolation, Burma chose to abandoned its traditional neutral position between India, China and the rest of Asia. Fearing a potential threat at its doorstep, India began to review its Burma policy and to establish a strategic partnership with the Burmese military regime so as to counterweight China and its thrust towards the Indian Ocean. By entering the game, India created the conditions of the birth of a rivalry between the two giants in Burma. Given the youth of the phenomenon, the theoretical approach of proto-rivalries configurations is the best suited. However, Burma offers many resistances to the recent Indian and Chinese expansion through its own territory. Strong and historical nationalist and xenophobic tendencies towards Indian and Chinese minorities in Burma, divisions and frustrations among India and China’s elite regarding the conduct of their own Burmese policy as well as the new management of the global sino-indian rivalry are as so many potential obstacles to the development of a an enduring rivalry between India and China around the Burmese issue.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (671 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Sources bibliographiques p. 613-671

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1501-2006-42
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Droit.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.