La construction sociale de la pauvreté en Roumanie et en Bulgarie après 1989

par Alexandra Nacu

Thèse de doctorat en Science politique. Europe

Sous la direction de Dominique Colas.

Soutenue en 2006

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Sur la base de plusieurs enquêtes de terrain menées entre 2002 et 2005 dans deux quartiers marginaux à Bucarest et à Sofia et d’une enquête auprès des migrants roms roumains et bulgares à Paris effectuée au sein de l’association Médecins du Monde, cette thèse interroge le phénomène de la pauvreté dans ses multiples dimensions : dans sa définition par les acteurs sociaux (les statistiques nationales, les organisations internationales, les ONG, les individus pauvres eux-mêmes), dans les politiques publiques et celles des ONG à l’égard des pauvres, dans les perceptions des individus pauvres et leurs stratégies de survie, y compris les migration. La pauvreté est une construction sociale à la fois à travers les phénomènes de classification et d’auto-classification qu’elle engendre (à l’échelle du quartier mais aussi à celle de la nation ou de l’Europe toute entière), mais aussi par la manière dont les individus pauvres s’adaptent à ce statut et lui donnent sens par des pratiques multiples. Cette recherche combine analyse de statistiques, entretiens et observation participante.

  • Titre traduit

    ˜The œsocial construction of poverty in Romania and Bulgaria after 1989


  • Résumé

    Based on several fieldwork studies between 2002 and 2005 in two marginal districts in Bucharest and Sofia and on a study of Romanian and Bulgarian Roma migrants in Paris carried out within the NGO Doctors of the World, this thesis questions the phenomenon of poverty in its multiple dimensions: in its definition by social actors (national statistics, international organizations, NGOs, poor individuals themselves), in public and NGO policies towards the poor, in the perception of the poor and their survival strategies, including migrations. Poverty is a social construction both through the phenomena of classification and self-classification it produces (at the scale of the district but also at that of the nation or of Europe as a whole), and also through the way in which poor individuals adapt to their status and give it meaning through their various practices. This research combines statistical analysis, interviews and participant observation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (481 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 435-453

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.