Le mandat d'intégrer les jeunes en Europe : confrontation de cultures : le FSE en Finlande, en Italie et France

par Pascale de Rozario

Thèse de doctorat en Sociologie. Sociologie de l'action

Sous la direction de Philippe d' Iribarne.

Soutenue en 2006

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Quels que soient les dispositifs, 14 millions de jeunes quitteraient les systèmes scolaires initiaux sans perspective d'étude ni d'emploi. Tel est le diagnostic sévère que la Commission européenne dresse dans les années 1990 en reprenant à son compte un mandat traditionnel des Etats providentiels et en convoquant les experts nationaux, afin d'identifier les meilleures pratiques d'insertion. De 1994 à 1999, le Fonds social européen a interpellé les pays membres sur leurs manières de traiter un dilemme fondamental d'organisation des sociétés : comment intégrer les jeunes générations en gèrant l'inévitable tension structurale entre le maintien d'un ordre social et la préservation de marges de liberté individuelle ? L'analyse des usages de cette politique pose plusieurs questions théoriques et pratiques présentées par quatre niveaux de réception. Les institutions nationales ont-elles utilisé ces fonds pour réformer l'action publique, la renforcer ou bien encore la déléguer ? Quelles ressources d'expertise les acteurs à qui est délégué le mandat d'intégrer les jeunes ont-ils mobilisées ? Quels critères d'évaluation ont été utilisés ? Peut-on identifier des cultures du mandat d'intégrer caractéristiques d'une manière de traiter le dilemme posé ? Les résultats montrent que ces cultures travaillent des raisons différentes en imprégnant l'ensemble des solutions imaginées. S'insérer passe par un projet professionnel en France ; la participation à un réseau communautaire en Italie et la restauration d'un rapport positif à soi et à la société en Finlande. Ces comparaisons interculturelles aborderont la question des méthodes comparatives associant observations de niveau macro et micro.

  • Titre traduit

    The mandate to integrate young people in Europe : confrontations of cultures and ESF policy in Finland, Italy and France (1994-1999)


  • Résumé

    Whatever the systems be, 14 millions of young people would leave the initial training systems with no perspectives in terms of employment or study. In the 1990's, European Commission made this severe report while both endorsing a traditional welfare state mandate and convening national experts in order to identify the best integration practices. From 1994 to 1999, the European Social Fund policy challenged the member states on the ways they deal with a fundamental dilemma of social organization : how integrating young generations managing at the same time the structural tension that exists between social order and personal freedom ? Analyzing the social uses of this policy implies to deal with several theorical and opertional questions described through four levels of reception. Did national institutions used these funds to reform, to reinforce or to delegate this public mandate ? What kind of expert ressources the actors to whose this mandate to integrate young people is delegated did used during this programming ? What evaluation criteria have been selected ? Can we identify different cultures of this mandate for integration which characterize specific ways of treating the adressed dilemma ? Results show that these cultures are working with different major reasons that influence all the imagined solutions. To integrate someones goes through a professionnal project in France ; the participation to a social network in Italy and the restoration of a positive relationship to oneself and the society in Finland. These cultural comparisons will approach comparative methods in the light of better linking macro phenomenons (policy, institutions) to micro ones (experts, territories).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (612 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 595-612

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.