Nationalisme et investissement : le cas du Québec

par Daniel Charron

Thèse de doctorat en Science politique. Relations internationales

Sous la direction de Guy Hermet.

Soutenue en 2006

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Nationalisme et indépendantisme ne riment pas forcément avec protectionnisme. Si les partisans de l'indépendance au Québec par exemple cherchent à faire de cette province un pays séparé du Canada, ils n'en sont pas moins défenseurs de l'intégration économique de l'Amérique du Nord. Grâce à cette intégration économique, le risque d'une éventuelle sécession peut apparaître diminué, pour les investisseurs étrangers du moins. La régulation de l'investissement s'est de plus en plus internationalisée et l'on constate un changement radical dans l'attitude et les politiques à l'égard de l'investissement étranger. D'un véritable "parcours du combattant" qui était imposé aux investisseurs étrangers, la tendance est à la sollicitation active des capitaux étrangers. Le Canada et le Québec n'échappent pas à cette tendance. Par ailleurs, l'opinion politique des investisseurs canadiens influence-t-elle leur comportement en tant qu'investisseur au Québec par rapport aux investisseurs étrangers ? Les recherches permettent de croire que, en proportion de l'investissement réalisé dans l'ensemble du Canada, les étrangers semblent investir davantage au Québec que les investisseurs canadiens. Afin de complèter l'analyse, un autre indicateur a été utilisé : les agences de notation de crédit. Existe-t-il des écarts entre les évaluations des agences nationales et internationales vis-à-vis du Québec ? L'analyse montre que les agences canadiennes sont plus "sévères" dans leur évaluation du Québec que les agences internationales.

  • Titre traduit

    Nationalism and investment in Quebec


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (524 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 375-388

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.