Culture traditionnelle et développement socio-économique à Madagascar : la place de l'enfant et le rôle de l'imaginaire

par Marie Olga Razafindrabe Razaiarisoa

Thèse de doctorat en Recherches sur l'imaginaire

Sous la direction de Philippe Walter.

Soutenue en 2006

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Traditional culture and economic development socio in Madagascar : place of the child and role of the imaginary one


  • Résumé

    Ce présent travail est délicat mais impératif car, si auparavant on a utilisé la culture traditionnelle comme un instrument de destruction, tel un poison mortel, comme un objet de guerre et une arme de conquête (moyen d'oppression par excellence au temps de la colonisation), on peut très bien l'utiliser comme antidote dans les luttes contre les maux de la société que Madagascar, les organismes nationaux et internationaux mènent actuellement ensemble. C'est grâce aux anciens pays colonisateurs que Madagascar a des sources écrites pour la sauvegarde de son patrimoine culturel et de son histoire, et les Ntaolo (les Anciens malgaches) ont encore raison, quand ils disent qu'une maison ne se construit pas toute seule. La culture traditionnelle, les valeurs sociales malgaches sont des bases souvent ignorées par le monde des opérateurs économiques et les agents de développement à Madagascar tandis que l'enfant devient une source de profit sur la planète terre. Notre travail voudrait tirer une sonnette d'alarme pour la protection des enfants, premières victimes et souvent derniers bénéficiaires des progrès techniques et de la modernité. Le résultat de notre travail est un ouvrage de recherche, de renseignement, d'enseignement et de critique utile pour toute personne attachée au développement socio-économique de Madagascar : les enfants dès qu'ils seront en âge de comprendre, les jeunes, les associations et les ONG nationales et internationales, les opérateurs économiques et sociaux, les dirigeants et les chercheurs malgaches et étrangers. L'objectif de toute action éducative devrait être de faire de ces enfants, dès leur jeune âge, des citoyens à part entière et des responsables capables d'assurer leurs devoirs et d'affronter la vie. Cette recherche sur "la culture traditionnelle et le développement socio-économique : la place de l'enfant et le rôle de l'imaginaire" ouvre un vaste domaine de recherche qui ne se conclura pas de si tôt. C'est un travail de longue haleine qui demande la participation de tous, car on n'arrive à construire seul une maison. C'est un tranon-dandy ka ao anatiny vao manatevina (cocon de soie qui s'épaissit de l'intérieur en lui-même). Nous souhaitons que plus d'un puisse en profiter pleinement. Puisse Madagascar assurer son développement socio-économique durable à une vitesse raisonnable et assurée. Puissent les enfants avoir des racines, des ailes et des repères pour aller vers l'âge adulte et un avenir assuré. Puissent ces futures ressources humaines rester à l'abri des vices des adultes. Puissent les résultats de ce travail quitter le domaine de la pensée pour s'incarner dans l'action.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (552 f.)
  • Notes : Reproduction non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 511-551

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2006/58
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.