Los Angeles, un outil de compréhension de la ville post-moderne

par Audrey Gloor

Thèse de doctorat en Urbanisme

Sous la direction de Yves Chalas.

Soutenue en 2006

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    Depuis quelques années de nouveaux vocables sont inventés par les urbanistes pour décrire au mieux la ville en mutation. L'un deux est l'adjectif "post-moderne" qui fait référence à une nouvelle ère dans laquelle serait entrée la ville. Pour de nombreux urbanistes et géographes urbains, la ville qui caractérise le mieux la post-modernité est Los Angeles et serait à l'instar de Chicago dans les années 20, un nouveau laboratoire, un nouveau prototype de la ville américaine. Alors que l'on parle souvent d'américanisation et parfois même de los angélisation des villes américaines ou européennes pour mettre en avant leur étalement urbain ainsi que l'émergence de nouveaux centres, on observe au contraire à Los Angeles, le retour d'un urbanisme à l'"Européenne". Cette nouvelle tendance est représentée par le mouvement du New urbanism qui participe actuellement à la construction de Playa Vista. Ce nouveau quartier situé à l'ouest de la ville répond à des critères bien particuliers dont : la mixité fonctionnelle de l'espace qui intègre le piéton et une densité du bâti supérieure au reste de la ville. Cette étude a donc pour objectif de voir pourquoi et comment ce nouveau quartier s'intègre au paysage urbain los angelais avec lequel il semble être en totale contradiction.

  • Titre traduit

    Los Angeles, a tool of understanding of the postmodern city


  • Résumé

    In recent years, planners have coined new words to describe the changing city in the best possible way. One of them is the adjective "postmodern" which refers to a new era which the city is supposed to have entered. For many planners and urban geographers, the city which best illustrates postmodernity is Los Angeles. Just like Chicago in the twenties, it is said to be a laboratory and a new prototype of American city. Whilst the "Americanisation" and "los angelisation" of American and European cities is often mentioned, Los Angels shows evidence of a return to European types of planning. This trend is reflected in the New Urbanism movement, which is currently involved in the Playa Vista development. This new area, located to the West of the city, is based on a specific set of criteria, including mixed-use, the integration of pedestrians and a higher density than that of the rest of the city. The aim of this thesis is to ask the following questions : how and why does this new area blend into Los Angeles’cityscape when it in fact appears to be a variance with it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (455 f.)
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 427-449

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2006/9028
  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MAG.4°5350

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2515
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.