Du Cabinet de curiosités au Museum : les origines scientifiques du Museum d'histoire naturelle de Grenoble (1773-1855)

par Joëlle Rochas

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Gilles Bertrand.

Soutenue en 2006

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    Deux types de collections qualifient aujourd'hui le Muséum d'histoire naturelle de Grenoble, ses collections alpines et ses collections exotiques, laissant ainsi entrevoir les deux principaux domaines dans lesquels s'est inscrite une tradition : celle du domaine montagnard et les collections issues des voyages maritimes. Cette double orientation des collections nous a conduit à nous interroger sur d'autres origines pour le Muséum que le seul cabinet de minéralogie alpine connu à ce jour. Depuis les cabinets de curiosités dauphinois et grenoblois dont a hérité le Cabinet d'histoire naturelle de Grenoble à sa création en 1773, en passant par les travaux des frères Champollion dans les années 1810 jusqu'à l'arrivée massive des collections des navigateurs dauphinois dès 1839, dont celles de Clot-Bey, c'est toute la question du dessein construit, poursuivi de longue date, opposé au simple hasard, que nous posons. La période prise en considération va de 1773, date de la naissance effective du Cabinet d'histoire naturelle de Grenoble, à 1855, date de l'ouverture du Muséum de Grenoble. Notre travail comprend deux parties, s'organisant autour de deux périodes différentes : 1773-1808 : l'âge des fondateurs, inspirés par les Lumières. Cette première partie correspond à la mise en place du Cabinet d'histoire naturelle de Grenoble et montre le rôle central du savant Dominique Villars ; 1808-1855 : période qui voit, avec l'arrivée des Champollion au Cabinet se dessiner les prémices de la réflexion conduisant à l'avènement du Muséum. Cette deuxième partie est consacrée aux combats qu'eut à affronter le Cabinet d'histoire naturelle de Grenoble pour se transformer en Muséum.

  • Titre traduit

    From the cabinet of curiosities to the museum : the scientific origins of the natural history museum of Grenoble (1773-1855)


  • Résumé

    The Natural history museum of Grenoble is currently composed of two different types of collections: the alpine and the exotic collections. It highlights a real tradition in Grenoble: collecting specimens from the mountains but also from the sea. The double orientation of the collections allowed us to find out other origins and ancestors to the Museum, proving that it is more than a simple cabinet of alpine mineralogy. From the cabinets of curiosities of the province of Dauphiné and of Grenoble, through the works of the Champollion brothers around 1810, till the massive arrival of sailors' collections from 1839 such as Clot-Bey's, our purpose is to demonstrate the existence of a constant design which has nothing to do with chance. On the contrary, it corresponds to a deep interest of the naturalists in Grenoble, from the origins in the 18th century to the creation of the Natural history museum in the 19th century. The period we study goes from 1773, when the Natural history cabinet of Grenoble was born, to 1855 with the opening of the Natural history museum of Grenoble. This work is divided into two parts corresponding to the two main periods: 1773-1808: the age of the founders, inspired from the Enlightenment. This first part corresponds to the setting up of the Natural history cabinet of Grenoble and puts the spotlight on the core role of the naturalist Dominique Villars. ; 1808-1855: with the arrival of the brothers Champollion at the head of the cabinet, the reflection which led to the birth of the Museum began. Thus, this second part is devoted to the struggles the Natural history cabinet of Grenoble had to face in order to be transformed into a Museum.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Edition du Muséum de Grenoble à Grenoble

Muséum de Grenoble : une histoire naturelle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (874 p.)
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 799-865

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc. Bibliothèque du Laboratoire Langages, Littératures, Sociétés, Etudes transfrontalières et internationales (LLSETI).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 900-TH ROCHAS
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2006/5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Edition du Muséum de Grenoble à Grenoble

Informations

  • Sous le titre : Muséum de Grenoble : une histoire naturelle
  • Détails : 1 vol. (273 p.)
  • ISBN : 978-2-906098-18-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 265-273
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.