Les biotechnologies agricoles : potentiels et controverses

par Samira Rousselière

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Shyama V. Ramani.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Agricultural Biotechnology : Potentials and Problems : Three Essays in Agricultural Biotechnology


  • Résumé

    Les biotechnologies modernes (ensemble de techniques impliquant des manipulations ou des changements dans le patrimoine génétique des organismes vivants) occupent une place primordiale dans la fourniture de solutions technologiques dans les secteurs de l'alimentation, l'environnement et la santé. Nous nous focalisons sur le secteur de l'alimentation, et donc plus précisément sur la partie des biotechnologies dédiée à l'agriculture, appelée agbiotechnologie. Dans cette thèse, on examine la nature des biotechnologies et les facteurs qui déterminent leur intégration dans le secteur agricole, pour mieux comprendre l'évolution des marchés des plantes et des semences biotechnologiques. L'objectif étant d’analyser la rationalité (objectifs, contraintes, stratégie optimale) des acteurs impliqués dans ces marchés et de comprendre comment ils en ont influencé l'évolution. La thèse est organisée en quatre chapitres. Le premier chapitre retrace l'historique des biotechnologies et leur introduction dans l'agriculture, pour mieux comprendre l'exploitation de cette opportunité technologique par quelques acteurs dans la chaîne agroalimentaire. On procède par une analyse temporelle pour mieux cerner l'étendue des biotechnologies et pour mieux comprendre leur nature et leurs enjeux. Enfin, ce chapitre expose le marché des biotechnologies agricoles et la naissance de l'industrie agbiotech à travers une étude de cas détaillée du leader en agbiotech, Monsanto, l'objectif étant d'expliquer l'impact de l'introduction de ces technologies sur la filière agroalimentaire. Le deuxième chapitre étudie la diffusion du coton Bt dans les divers parties du monde dans le but d'identifier les différentes stratégies mises en œuvre par le leader en agbiotech, Monsanto, et expose les implications pour les pays récepteurs. A l'aide d'un modèle de théorie des jeux, le troisième chapitre se focalise sur la rationalité guidant les stratégies mises en œuvre par Monsanto et leurs conséquences sur le marché final des semences. Le quatrième chapitre examine les déterminants de l'acceptation (ou refus) des biotechnologies agricoles, par une étude économétrique (modèle de l'économétrie des variables qualitatives) des attitudes des consommateurs européens à partir des données de l'Eurobaromètre 58. 0 de 2002. Enfin, la conclusion tire les leçons de notre analyse et formule des recommandations sur les politiques d'intégration des OGM dans l’alimentation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (276 f.)
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [251]-266

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205141/2006/14
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.