Mesure de glutamate cérébral chez l'homme et le petit animal par spectroscopie RMN in vivo, application à la maladie de Parkinson

par Nils Kickler

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Christoph Segebarth.

Soutenue en 2006

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .


  • Résumé

    Ce travail a eu comme objectif de mettre en place des techniques de spectroscopie RMN du proton optimisées pour la détection du glutamate cérébral afin d'étudier des changements éventuels du métabolisme glutamatergique dans la maladie de Parkinson. En vue d'une application chez le patient, une approche de filtrage à double quanta et une méthode liée à la spectroscopie bi-dimensionnelle ont été évaluées à 3 Tesla sur un imageur corps entier. Une étude incluant dix patients atteints par la maladie de Parkinson idiopathique et dix volontaires sains a ensuite été réalisée, utilisant une méthode liée à la spectroscopie bi-dimensionelle et ciblant le noyau lenticulaire (putamen et globus pallidum). Aucun changement significatif du glutamate total (intra- et extracellulaire) n'a pu être mis en évidence comparant le patient sous traitement par levodopa (L-DOPA) ou ayant temporairement interrompu son traitement et le volontaire sain. Une tendance à la diminution de la creatine/phosphocreatine a été observée chez le patient. En vue d'une étude complémentaire sur le modèle animal, la méthode mise en œuvre chez le patient a été évaluée chez le rat à 7 Tesla. Une étude sur le rat traité par 6-hydroxydopamine (6-OHDA) a ensuite été réalisée, utilisant une séquence PRESS standard à un temps d'écho de 136 ms et ciblant le striatum. Sur le même animal, des spectres avant traitement à la 6-OHDA, après traitement et suivant une injection de levodopa ont été acquis. Aucun changement de glutamate n'a pu être mis en évidence, alors qu'une tendance à la réduction de la choline suivant le traitement à la 6-OHDA était observée. Nos résultats indiquent que les changements du métabolisme glutamatergique, ayant lieu dans le cadre de la maladie de Parkinson qui ont été mis en évidence dans le modèle 6-OHDA par d'autres méthodes, ne sont pas reflétés par des changements des concentrations du glutamate total mesuré par RMN in vivo.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    In vivo measurement of cerebral glutamate using NMR spectroscopy : application to Parkinson's disease


  • Résumé

    In the present work, our aim was the implementation of proton NMR spectroscopy methods optimized for glutamate detection and their application to Parkinson's disease, in which alterations of glutamate metabolism play a central role. For applications on the patient, a double quantum filter method and an approach related to two-dimensional (2D) spectroscopy have been implemented on a 3 Tesla whole body imager. In a following study including ten patients affected by Parkinson's disease and ten healthy controls, the latter method was applied for glutamate measurements in the lentiform nucleus (putamen and globus pallidus). No significant changes of glutamate levels could be shown comparing patients on or temporarily off levodopa (L-DOPA) treatment to healthy controls. Combined creatine/phosphocreatine showed a tendency to decreased values in patients. For application on the animal model, the method used on the patient was evaluated for measurements on the rat at 7 Tesla field strengths. A standard PRESS method with an echo time of 136 ms was used to study striatal glutamate changes in the 6-hydroxydopamine (6-OHDA) rat model of Parkinson's disease. Spectra were acquired from the same animal before and after 6-OHDA treatment and following L-DOPA injection. No significant glutamate changes could be observed but a tendency to decreased choline values following lesion. Our results suggest that alterations in glutamatergic activity which have been shown before on this animal model using other methods are not reflected by an important change in total (intra- and extracellular) glutamate, as it is measured using in vivo proton MRS.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (126 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [120]-126

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS06/GRE1/0060
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS06/GRE1/0060/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.