Analyse des résidus de spallation et des particules associées dans la réaction Fe+p à 1 GeV par nucléon

par Eric Le Gentil

Thèse de doctorat en Physique nucléaire

Sous la direction de Jean Gosset.

Soutenue en 2006

à Evry-Val d'Essonne .


  • Résumé

    Dans le but d'améliorer la modélisation de la réaction nucléaire de spallation, un nouveau dispositif (SPALADIN) a été mis en place auprès de l'accélérateur GSI à Darmstadt (Allemagne) afin de mesurer en coïncidence et en cinématique inverse les résidus de spallation et les fragments de désexcitation. Ce document décrit l'analyse de la réaction Fe+p a 1 GeV par nucléon, utilisant pour la première fois ce dispositif. Les sections efficaces de production et les vitesses des résidus lourds obtenues dans ce travail sont comparées à des expériences précédentes dans le but de caractériser le dispositif. La désexcitation du pré-fragment en fonction de la violence de la collision est ensuite étudiée plus spécifiquement. En particulier, l'accent est mis sur l'émission des fragments de charge supérieure ou égale à trois. Enfin, ces données sont comparées à différents codes de calcul dans l'optique de mieux comprendre leurs divergences avec les données expérimentales.


  • Résumé

    A new type of spallation experiment has been carried out at the GSI accelerator facility in Darmstadt (Germany), in order to improve the modelling of the spallation reaction. It is based on the coincidence measurement in inverse kinematics of the spallation residues and the de-excitation fragments. This work presents the analysis of the reaction Fe+p at 1 GeV per nucleon performed for the first time with this setup. Results on cross sections and heavy residue velocity spectra are compared to previous data and enabled us to characterize the setup. The de-excitation of the pre-fragment is then studied as a function of the violence of the collision. A particular attention was paid to the study of the emission of fragments of charge greater than or equal to three. Finally, these data are compared to several spallation codes in order to have a better understanding of their discrepancies with the experimental data.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 177-182

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 539 GEN ana
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.