Etude de la réponse immunitaire dirigée contre la dystrophine après thérapie génique dans un modèle de souris dystrophique humanisée

par Sabrina Turbant

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Jean Davoust.

Soutenue en 2006

à Evry-Val d'Essonne .


  • Résumé

    Dans ce travail, nous nous sommes intéressés aux bases moléculaires des réponses cytotoxiques dirigées contre les transgènes et en particulier aux épitopes HLA-A*0201-restreint de la micro-dystrophine humaine (hmDyst) et de la dystrophine humaine (hDyst) dans un modèle murin exprimant la molécule de classe I humaine HLA-A*0201 et mdx et humanisé : souris Maryx. Nous avons identifié un épitope HLA-A*0201 (hmDyst44) après une immunisation plasmidique de la hmdyst dans le muscle. De la même façon, nous avons également identifié un épitope Dyst1063 HLA-A*0201-restreint chez la souris Maryx. Lors d'injection des vecteurs recombinants dérivés des adeno-associated virus (rAAVs) ou en utilisant une stratégie de saut d'exon médié soit par des oligonucléotides anti-sens, soit par injection de l'AAV-U7, aucune réponse immune n'est détectée. Dans le cadre de la régulation de la transcription d'un transgène thérapeutique, nous avons caractérisé les réponses cytotoxiques dirigés contre les deux composants du système Tet-on, le rtTA et le tTS. Nous avons identifié deux épitopes HLA-A*0201-restreints, un immunodominant rtTA186 et un sous-dominant rtTA119. Le système Tet-on présente un faible encombrement de taille compatible avec une insertion dans un vecteur rAAV avec lequel aucune réponse immune n'est observée. L'existence de réponses immunes cytotoxiques spécifiques des épitopes rtTA186, Hmdyst44, dyst1063 peut permettre d'analyser les réponses immunitaires au cours d'essais cliniques applicables chez l'homme chez les patients HLA-A*0201.


  • Résumé

    We studied the occurrence of cytotoxic T cell (CTL) responses directed against transgene products used in gene therapy clinical trials of Duchenne muscular dystrophies (DMD) and compared different protocols. We used HLA-A*0201 transgenic mouse model breaded on mdx background (Maryx mice). We found after intra-muscular injection of hDys or mDyst plasmid that Maryx mice were uniquely reactive against the HLA-A*0201-restricted epitope 1063 (Dyst1063). This response was not generated upon restoration of endogenous dystrophine mediated with an exon skipping strategy, based either on delivery of antisense oligonucleotide or injection of an adeno-associated viral (AAV) vector encoding antisense oligonucleotides and snRNA U7. As AAV-based delivery of micro-dystrophin can be used as an alternative to the exon skipping strategy, we search for HLA-A*0201-restricted epitopes within hmDyst sequence and identified a weak CTL epitope (hmDyst44) after injection of hmDyst plasmid in muscle but not with AAV. Last, we characterised cytotoxic responses against two components of tetracycline regulation system, rtTA and tTS. We identified one immunodominant rtTA186, HLA-A*0201-restricted epitope and found that its sequence modification favoured the occurrence of systematic immune responses to a second epitope rtTA119. Our results indicate that immune responses are minimized using AAV viral vectors and gene repair strategy and that knowledge of HLA-A*0201-restricted human DYST peptides is of importance to monitor the immune responses in HLA-A*0201 positive humans subjects.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (239 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 38 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 616.042 TUR etu
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.