Recherches sur l'histoire de l'interprétation de la Physique d'Aristote : les commentaires de Simplicius, de Jean Philopon et de Georges Pachymère, entre tradition et innovation

par Pantelis Golitsis

Thèse de doctorat en Histoire des sciences

Sous la direction de Henri Hugonnard-Roche et de Bernard Flusin.

  • Titre traduit

    Studies on the history of the interpretation of Aristotle's physics : tradition and innovation in the commentaires of Simplicius, John Philoponus and George Pacymeres


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Il n'y a que trois commentaires perpétuels sur la Physique d'Aristote (grecs antiques et byzantins) à avoir survécu jusqu'à nos jours: les commentaires tardo-antiques de Simplicius (ca. 485-550) et de Jean Philopon (ca. 485-570), et le commentaire byzantin de Georges Pachymère (1242-ca. 1310), qui était jusqu'à présent faussement attribué à Michel Psellos (1018-1078). Outre la paternité de ce dernier commentaire, dans la présente étude sont notamment examinées les interprétations que les trois commentateurs proposent des doctrines principales de la Physique (telles qu'elles sont consignées dans les digressions [pharekbaseis] des commentaires), ainsi que leur conception de l'exégèse, en fonction de l'idée que chacun d'eux se fait du rapport entre exégésie et pratique de la philosophie

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (435-110 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 400-426. Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 309 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10960
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.