L' Arc de Triomphe de l' Etoile : construction et appropriation d'un lieu patrimonial (1806-1945)

par Isabelle Rouge-Ducos

Thèse de doctorat en Histoire de l'architecture

Sous la direction de Jean-Michel Leniaud et de Jacques-Olivier Boudon.

  • Titre traduit

    ˜The œArc de Triomphe de l'Etoile : construction and appropriation of a national heritage's place (1806-1945)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'étude de la création et de la réception de l'Arc de l'Etoile permet de démontrer comment ce monument a intégré le patrimoine français. Comment est-il passé du statut de monument napoléonien à l'emblème de la République? L'histoire de sa lente construction, remise en cause du premier Empire à la monarchie de Juillet, révèle la difficulté de chaque régime à hériter de l'Arc. Son iconographie le transforme en manifeste impérial puis royaliste, enfin en monumeny historique de la Révolution et de l'Empire à la gloire de la monarchie institutionnelle. La genèse de l'Arc témoigne du primat de l'archéologie dans la création architecturale néo-classique et du renouveau esthétique en sculpture des années 1820-1830. La République s'appropria le monument par les fêtes militaires du 14 juillet et grâce à la diffusion de l'image de la Marseillaise de Rude. La Grande Guerre renforça le consensus autour de l'édifice et sa fonction religieuse, l'Arc devenant un autel de la patrie avec le cérémonial de la Flamme et celui du 11 novembre. Monument de la guerre civile, il fut disputé entre différentes factions de Français: l'arc des Communards s'opposa au Mont-Valérien des Versaillais; les résistants de la France Libre, les collaborationnistes et le représentants de Vichy, chacun à leur manière, tentèrent de capter l'édifice par un usage direct, par son image ou sa flamme. L'édifice du nationalisme français fut occupé par les vainqueurs de la France en 1814, 1815 et 1870, et fut encore le théâtre de la relève quotidienne des troupes allemandes de 1940 à 1944. L'appropriation gaulliste du monument permit d'effacer cette mémoire d'humiliation et de discorde

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Ed. Faton à Dijon

L'Arc de triomphe de l'Étoile : panthéon de la France guerrière : art et histoire


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (781-52- [495] f.dont [1] f. de dépl.)
  • Annexes : Bibliographie p. 705-761. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 308 (1-3)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11032
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3814
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 308 (1-4)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Ed. Faton à Dijon

Informations

  • Sous le titre : L'Arc de triomphe de l'Étoile : panthéon de la France guerrière : art et histoire
  • Détails : 1 vol. (397 p.)
  • ISBN : 978-2-87844-106-2
  • Annexes : Bibliogr. p. 368-391. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.