Le service des monuments historiques de 1830 à 1940

par Arlette Auduc

Thèse de doctorat en Histoire de l'architecture XIXe-XXe s.

Sous la direction de Jean-Michel Leniaud.

Soutenue en 2006

à Paris, EPHE .

Le jury était composé de Jean-Pierre Chaline.

  • Titre traduit

    The historic monuments from 1830 to 1940


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    De 1830 à 1840 se construit un système de protection des monuments anciens original, parce que placé sous le contrôle de l’Etat qui assigne au monument un rôle politique essentiel dans la construction d’une mémoire nationale unifiée. La thèse étudie la doctrine de protection et de conservation des monuments historiques, la mise en place d’une administration avec son organisation centrale, ses personnels « scientifiques » (inspecteurs généraux, commission des monuments historiques) et techniques (architectes, la construction d’un véritable droit du patrimoine ainsi que les ressources dont dispose le service pour mener à bien ses missions. Cela autour de quelques moments clés : les difficiles années de formation, les années 1880-1890 qui voient la première structuration du service, la loi de séparation des Eglises et de l’Etat (1905) qui nécessite une réorganisation complète, qui transforme la doctrine de conservation et qui aboutit à la loi du 31 décembre 1913, puis l’entre-deux-guerres après les dégâts de la guerre et les controverses qui l’ont suivie. Mais cette évolution n’est pas totalement linéaire. Sont abordés aussi les résistances et les échecs dans le long et progressif processus d’accroissement des pouvoirs de l’Etat ce qui oblige à étudier les relations avec les sociétés savantes, les élus (locaux et nationaux), les propriétaires privés et à examiner les politiques qu’on ne nomme pas encore patrimoniales des différents régimes politiques qui se succèdent entre 1830 et 1940

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Comité d'histoire du ministère de la Culture à [Paris] et par diff. la Documentation française à

Quand les monuments construisaient la Nation : le service des monuments historiques de 1830 à 1940


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (734 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 541-568. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 301 (1-2)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 301 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10966
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Comité d'histoire du ministère de la Culture et par diff. la Documentation française à [Paris]

Informations

  • Sous le titre : Quand les monuments construisaient la Nation : le service des monuments historiques de 1830 à 1940
  • Dans la collection : Travaux et documents , 25
  • Détails : 1 vol. (639 p.)
  • Notes : En appendice, choix de documents et tableaux statistiques.
  • ISBN : 978-2-11-097536-2
  • Annexes : Sources d'archives et bibliogr. p. 533-560. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.