Development and validation of a 3D computional tool to describe damage and fracture due to Alcali-Silica Reaction in concrete structures

par Isabelle Comby Peyrot

Thèse de doctorat en Mécanique numérique

Sous la direction de François Bay.

Soutenue en 2006

à Paris, ENMP .

  • Titre traduit

    Développement et validation d’un outil numérique tridimensionnel pour décrire l’endommagement et la fissuration causés par la Réaction Alcali-Silice dans les structures en béton


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La Réaction Alcali-Silice (RAS) est une réaction chimique de dégradation des bétons occasionnant des désordres irréversibles au niveau de l’ouvrage. La modélisation de l’endommagement et de la fissuration d’une structure en béton tridimensionnelle victime de la RAS est donc de première importance en génie civil. Le logiciel FEMCAM (Finite Element Model for Concrete Analysis Method) a été développé dans ce cadre, afin de modéliser le comportement mécanique tridimensionnel des matériaux quasi-fragiles tels que les bétons. Dans cette thèse, nous avons développé une approche mésoscopique où le béton est considéré comme un matériau biphasé en présence de granulats et d’une pâte de mortier. Le modèle non local de Mazars avec formulation implicite a ainsi été implémenté et validé dans notre code Eléments Finis pour rendre compte du comportement élastique endommageable de la pâte de mortier. Nous abordons ensuite l’identification des paramètres élastiques et d’endommagement de ce modèle. Une attention particulière est portée à la campagne expérimentale menée au département Génie Civil de l’Ecole des Mines de Douai. Ces résultats expérimentaux ont été comparés aux résultats numériques via le module d’analyse inverse «RheOConcrete ». Des tests de compression, flexion trois points, essais brésiliens ont été ainsi réalisés. Les exemples d’applications proposés montrent l’influence du volume, de la répartition et du diamètre des granulats sur le comportement du béton. Nous utilisons ces résultats pour analyser les conséquences mécaniques de la RAS sur une éprouvette en béton. Les résultats numériques d’un béton soumis à un gonflement granulaire sont comparés aux résultats expérimentaux obtenus à l’Ecole des Mines de Douai. Cela permet de vérifier non seulement la cohérence du modèle numérique mais aussi de mieux comprendre l’influence de certains paramètres sur le mécanisme de la RAS. Enfin, nous soulignons l’importance de décrire avec précision les macrofissures générées par la réaction chimique. La dernière partie du mémoire concerne l’implémentation et la validation de la fissuration discrète en trois dimensions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (233 p.)
  • Annexes : Bibliographie 233 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.