Équivocité et dynamique de développement de l’administration électronique

par Laëticia Roux-Morin

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-Claude Moisdon.

Soutenue en 2006

à Paris, ENMP .


  • Résumé

    La recherche vise à comprendre les facteurs de « grippage » de la dynamique d’évolution de l’administration électronique (c'est-à-dire l’usage des TIC dans la modernisation des services publics). Outre son intérêt managérial, l’apport théorique de cette recherche est d’analyser dans le prolongement des travaux structurationnistes, la dynamique d’interactions entre les technologies, l’organisation et son environnement. La stratégie d’accès au réel déployée est la recherche-intervention. Toutefois, on peut considérer que notre recherche s’inscrit dans le prolongement de nombreux travaux qui se réclament de positions aménagées: selon les phases de notre analyse, nous mobilisons des données qualitatives et quantitatives. La recherche montre l’intérêt d’articuler une perspective structurationniste avec les travaux de Weick sur la construction de sens dans les organisations, pour comprendre la dynamique d’évolution de l’administration électronique. Celle-ci est en effet équivoque, aussi faut-il tenir compte des systèmes d’interprétation des acteurs pour analyser le processus de structuration autour des technologies. Une implication directe de cette analyse en termes d’équivocité est qu’il convient désormais d’établir une phase d’avant-projet où les représentations des acteurs sont discutées pour enacter la dynamique future de développement de l’administration électronique. De plus, un management multi-projet devient nécessaire, car la multiplication des structures de décision entrave la constitution d’une stratégie claire et cohérente et le pilotage des interdépendances entre les changements nécessaires au développement actuel de l’administration électronique.

  • Titre traduit

    Equivocity and dynamics of electronic government development


  • Résumé

    The main goal of this research is to understand the 'paralysis' of public utilities in the dynamics of electronic government development (that is to say the use of ICT in the modernization process of public utilities). In addition to a managerial interest, the theoretical contribution of this research lies in the analysis of the dynamics of interactions between technologies, organization and its environment that extends structurational theories. Our study is an 'intervention research'. However, our research may be considered in the continuation of many studies that claim a multi-paradigmatic approach: according to the stages of our research, we rest on the use of qualitative or quantitative data. In order to understand the dynamics of electronic government development, this research demonstrates the relevance of the link between the structurational theories and Weick’s works on the sensemaking in organization. Indeed, this dynamics is equivocal and suggests taking into account the representation systems of the actors to analyze the process of structuration between technologies, organization and its environment. A direct implication of this approach in terms of equivocity is that a stage of fuzzy front end is important in the project management to discuss the leaders’ representations and to enact the future dynamics of electronic government development. Moreover, a multi-projects management becomes necessary because the management of the interdependences between the changes is currently essential to develop electronic government.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (401, 153 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 418 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.