Isolement reproducteur et dispersion en zone hybride forestière : l'exemple des frênes (Fraxinus excelsior L. et F. angustifolia Vahl)

par Pierre Gérard

Thèse de doctorat en Génétique forestière

Sous la direction de Nathalie Frascaria Lacoste.

  • Titre traduit

    Reproductive isolation and dispersal in a forest hybrid zone between Fraxinus excelsior L. And F. Angustifolia Vahl


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les zones hybrides entre taxons proches peuvent offrir un regard privilégié sur les processus évolutifs, en particulier la spéciation. L'évolution de l’isolement reproducteur dans ces zones va dépendre en grande partie de l'intensité des flux de gènes et de la valeur sélective des hybrides. Nous avons choisi comme modèle d'étude des deux espèces de frênes Fraxinus excelsior L. Et F. Angustifolia Vahl. Nous avons développé des marqueurs moléculaires et physiologiques discriminants, s'étant révélés être de bon outils pour l’aide au diagnostic de reconnaissance. Nous avons utilisé des marqueurs microsatellites et des données morphologiques pour mettre en évidence plusieurs zones hybrides très différentes à l’échelle de la France. Nous avons montré que la distribution des deux espèces et de leurs hybrides était corrélée aux variations environnementales, suggérant que le climat est déterminant pour limiter l'hybridation naturelle. Les deux espèces observant des dates de floraison très divergentes, nous avons étudié l’effet de la phénologie florale sur la limitation des flux de gènes à échelle locale. Nous avons montré l'existence d’un isolement par le temps. Les flux de gènes ont lieu principalement entre individus fleurissant à la même période, et les flux de pollen sont asymétriques. Les hybrides fleurissant tôt sont les plus nombreux, et ont un succès reproducteur mâle et femelle largement supérieur, produisant plus de fleurs et de graines et subissant moins d’attaques de gales florales. Avec des taux élévés d'autofécondation, ils pourraient posséder une valeur sélective supérieure dans cet écotone intermédiaire, susceptible d'accroître leur potentiel colonisateur.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 177 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 200 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech Engref. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.