Ekolya et Karetajar : maître d'école, maître de l'écriture : l'incorporation de l'écriture et de l'école par les amérindiens wayãpi de l'Amapari (Brésil) et de l'Oyapock (Guyane française)

par Silvia Lopes da Silva Macedo Tinoco

Thèse de doctorat en Ethnologie et anthropologie sociale

Sous la direction de Carlo Severi.

Soutenue en 2006

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse analyse l'incorporation de l'école et de l'écriture par les sous-groupes amérindiens Wayãpi (langue Tupi) habitant le Brésil et la Guyane Française. Deux lignes de réflexion traversent cette recherche. Tout d'abord le questionnement sur le type de relation que ces amérindiens établissent avec autrui, que, dans le cas précis de ce travail est "le blanc". Ensuite, l'analyse des formes à travers desquelles les Wayãpi incorporent l'institution scolaire et les savoirs qui y sont transmis. Nous démontrons par ce travail que la relation établie par les Wayãpi avec l'école et la manière dont ils incorporent l'institution scolaire sont calquées sur la logique wayãpi de la relation à l'autre. La logique identitaire Wayãpi en particulier, et Tupi en générale, modèle les formes par lesquelles les blancs et leurs institutions sont incorporés dans le monde wayãpi. L'espace scolaire, les interactions qui y ont lieu, les échanges, et les pratiques sont structurés selon ces formes de relation et de transmission des connaissances, proprement wayãpi.

  • Titre traduit

    Ekolya and Karetajar : master of the school, master of the writing : the incorporation of the writing and of the school by the wayãpi indiens of the Amapari (Brazil) and of the Oyapock (French Guyana)


  • Résumé

    This thesis analyzes the incorporation of the school and of the writing by the Wayãpi Amerindian sub-groups (Tupi language) living Brazil and the French Guiana. Two main lines define this research: 1) the analysis of the kind of relation that these Amerindians establish with others, with the white man; 2) the analysis of the specific forms through which the Wayãpi incorporate school institution and its knowledges. We demonstrate in this work that the relation established by the Wayãpi with the school, and the way by which they incorporate school institution in their lives, are based on a wayãpi logic of relation with others. The Wayãpi logical identity process structures the forms by which the white man and their institutions are incorporated in the wayãpi world. School spaces, its interactios, and its practices are structured according to the wayãpi forms of relations and of the wayãpi forms of knowledge transmission

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (392 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 374-392

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 239
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9919
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.