La construction de la philosophie comme science sociale : une étude du transcendantalisme italien : de la philosophie de la crise d'Antonio Banfi à la théorie de la persuasion rationnelle de Giulio Preti

par Luca Maria Scarantino

Thèse de doctorat en Philosophie et sciences sociales

Sous la direction de Jean Petitot.

Soutenue en 2006

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Ce travail reconstruit d'une part la tradition transcendantaliste qui a traversé la pensée italienne au cours du XXe siècle : la philosophie de la crise développée par Antonio Banfi a rapidement tourné à une philosophie critique (« rationalisme critique » est le terme par lequel on désigne d'habitude cette pensée) de matrice kantienne et husserlienne qui a activement contribué à produire le « tournant générationnel » qui transforme la culture italienne au cours des années trente. Ce courant de pensée se greffe chez Giulio Preti sur un héritage empiriste et pragmatiste qui le conduit à développer une philosophie à la charnière entre théorie de la connaissance et fondation épistémique de la morale (philosophie de l'intersubjectivité). D'autre part, cette réflexion aboutit chez Preti à une fondation philosophique de certains concepts porteurs des sciences sociales, tels les concepts de persuasion, de confiance, de ressentiment, de violence épistémique et d'identitarisme.

  • Titre traduit

    The construction of philosophy as a social science : An essay on Italian transcendentalism, from Antonio Banfi's philosophy of crisis to Giulio Preti's theory of rational persuasion


  • Résumé

    This work reconstructs the transcendentalist tradition in the Italian philosophy of the 20lh century. Antonio Banfi's philosophy of crisis turned into a critical philosophy inspired by the Kantian and Husserlian tradition ("critical rationalism" is indeed the name commonly given to his philosophy). Banfi's work actively contributed to the "generational turn" that changed the face of Italian culture in the 1930s. His teaching is inherited by Giulio Preti, who adds to it the empiricist and pragmatist traditions, thus giving birth to an original articulation between a theory of knowledge and an epistemic foundation of morals (i. E. , a philosophy of inter-subjectivity). His work ends into a philosophical foundation of some key concepts of the social sciences, like persuasion, trust, resentment, epistemic violence or identitarianism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (755 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.[521]-545. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2006-151

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.