Médecins en campagne, médecine des lointains : le service de santé des armées en campagne dans les expéditions lointaines du Second Empire (Crimée, Chine-Cochinchine, Mexique)

par Claire Fredj

Thèse de doctorat en Histoire et civilisation

Sous la direction de Daniel Nordman.

Soutenue en 2006

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La double nature même des médecins militaires conduit ainsi à s'interroger sur cette profession et le savoir qu'elle produit, dans le contexte spécifique des campagnes du Second Empire, lors duquel l’Armée et la Marine opèrent ainsi sur des terrains très différents et de plus en plus éloignés. À la croisée de l 'histoire de l'armée, de la médecine et des savoirs, ce travail s'inscrit dans les réflexions sur les rapports entre guerre et médecine et les médecines extra-européennes et coloniales, sans pour autant se placer dans le champ de l'histoire coloniale, les expéditions étudiées étant à l’exception de la Cochinchine sans volonté d'installation permanente. Comment les médecins militaires français utilisent leurs connaissances pour traiter l'inconnu médical et comment leur travail évolue au contact du terrain, dans le cadre heurté d'une campagne militaire, à plusieurs milliers de kilomètres de leur administration de rattachement. L'étude de plusieurs campagnes permet de s'interroger sur l'impact du «moment» campagne à la fois sur la formation d'un groupe professionnel et la constitution d'un savoir, notamment épidémiologique. Dans quelle mesure la spécificité du terrain forme-t-elle un métier à part entière et quelle est la place de ce métier, situé par définition aux périphéries géographiques de la métropole et par là même souvent relégué aux marges de la science, dans la constitution du savoir médical français du xrxe siècle? Exercée dans le cadre spécifique de l'appareil militaire, la pratique des officiers de santé s'inscrit tout d'abord dans un vaste système scripturaire leur permettant de se positionner dans un ensemble professionnel, politique et scientifique. À la fois officiel et médecin, ce groupe socio-professionnel est souvent défini de l'extérieur par une certaine médiocrité sociale et intellectuelle qu'il s'agit de nuancer. Envoyés sur les terrains lointains, il contribue à l’installation de structures de soin, dans lesquelles se déroule la pratique médicale. L'expérience particulière du lointain et des nombreuses populations de l'armée lui permet de fournir une contribution essentielle au savoir médical et d'acquérir, par la suite, la reconnaissance par le champ médical de leur profession.

  • Titre traduit

    Field military doctors, medicine away from home : healthcare of campaigning armies du ring far and away expeditions du ring the French Second Empire (Crimea, China-Cochinchina, Mexico)


  • Résumé

    The dual nature of army doctors leads us to enquire into this profession as well as the scientific knowledge it engenders within the specific context of military campaigns of the French Second Empire, when both Army and Navy operate on very different grounds getting further and further away. Juxtaposing military history, history of medicine and the history of ideas, this research is done in the context of the relations between war and medicine and between extra-European and colonial medicines, not from a colonial history point of view, as -with the exception of Cochinchina -such expeditions were not planned as permanent features. How do French military medical doctors use their scientific knowledge to deal with a "medical unknown" and how their work was affected by local conditions in the dangerous context of military operations, thousands of miles away from their administrative HQ? The study of several such operations leads us to question the impact of the "here and know" campaign both on the formation of a professional team and on the acquisition of new scientific knowledge especially in the field of epidemiology. In what measure does the specification of a given terrain contribute to a totally new profession and where does this new profession fit in when it is by definition geographically periphery to metropolitan France in the same way that it is in the margins of the scientific standards of the time? How does it inform French medical knowledge in the 19th century? Because they operate within a specific military context, the work of medical officers is done within a written-word system, which gives them an identity as a professional, political and scientific group. Because they are both officers and medical doctors, their social-profession al group is often characterised in the outside world by social and intellectual mediocrity, something which should be qualified. Dispatched to far-away lands they contribute to the setting up of healthcare structures where they can administer medical care. The expertise gained away from home in contact with varied populations enables them to contribute in a very unique way to the advancing of medical science and, later, to earn the recognition of their profession by the medical establishment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (pagination multiple [1050])
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 900-950. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2006-127

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.