Poétique de l'ipse : temps, affection et synthèse dans l'unité du Je théorique kantien

par Paulo Renato Cardoso de Jesus

Thèse de doctorat en Philosophie et sciences sociales

Sous la direction de Jean Petitot.

Soutenue en 2006

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le « Je théorique » kantien constitue une unité sémantique unifiante qui se produit de façon epigénétique. Ainsi cette fonction cognitive spontanée - poïétique - s'avère-t-elle à la fois irréductible à une simple « forme logique » et non-assimilable à une « entité substantielle ». Le « Je pense », l'aperception transcendantale, est un pouvoir-force morphogénétique qui se déploie sur le mode d'un processus continu de synthèse virtuellement infini dont la visée est la production d'un système organique de connaissance. Sa modalité logique est la nécessité et sa manière d'agir est méta-phénoménologique ; « devoir pouvoir accompagner toutes mes représentations », signifie « instituer la forme-acte de toute représentation », à savoir son appartenance à un seul et même moi. En pensant Kant avec Hume, Leibniz et Fichte, cette étude tente d'élucider l'instabilité inévitable du passage critique à un Cogito postmétaphysique.

  • Titre traduit

    Poetics of the self : time, affection, and synthesis in the unity of Kant's theoretical "I"


  • Résumé

    The Kantian "theoretical I" constitutes a unifying semantic unity wich produces itself epigenetically. Thus, this spontaneous - poetic - cognitive function appears to be both irreducible to a mere "logical form" and non-identifiable with a "substantial entity". The "I think", transcendental apperception, is a morphogenetic power-force wich unfolds as a continuous - virtually infinite - process of synthesis whose aim is the production of an organic system of knowledge. Its logical modality is necessity and its manner of acting is metaphenomenological ; "to must be capable of accompanying all my representations" means "to institute the act-form of all representation as such", namely their belonging to one and the same self. By questioning Kant with Hume, Leibniz and Fichte, this research attempts to elucidate the inevitable instability of the critical transition to a postmetaphysical Cogito.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par P. Lang à Bern, Berlin, Bruxelles [etc.]

Poétique de l'ipse : étude sur le "Je pense" kantien


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (480 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.464-478

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2006-96
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par P. Lang à Bern, Berlin, Bruxelles [etc.]

Informations

  • Sous le titre : Poétique de l'ipse : étude sur le "Je pense" kantien
  • Dans la collection : Publications universitaires européennes , vol. 711 , 02721-3417
  • Détails : 1 vol. (508 p.)
  • ISBN : 978-3-03911-452-8
  • Annexes : Bibliogr. p. 491-508
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.