L'occupation humaine dans le delta du Nil au 5e et 4e millénaires : Approche géo-archéologique à partir de la région de Samara (delta oriental)

par Yann Tristant

Thèse de doctorat en ArchéologieArchéologie

Sous la direction de Béatrix Midant-Reynes et de Morgan De Dapper.

Soutenue en 2006

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Universiteit Gent , en partenariat avec Centre d'anthropologie. UMR 8555 (Toulouse) (laboratoire) .


  • Résumé

    Le delta du Nil est le produit d'une histoire longue, celle de sa géologie, et d'une histoire plus courte, celle qui, des premières communautés agricoles jusqu'à nos jours, a vu l'homme aménager le paysage. Dans un environnement aussi mobile, l'occupation humaine à l'époque pré- et protodynastique est ici envisagée dans le contexte des phénomènes naturels qui ont permis l'anthropisation du milieu, mais également de ceux qui ont gommé toute trace de cette implantation. Les zones habitables sont rares dans la région, et on peut, avec une étude de cas menée sur le site de Kôm el-Khilgan (région de Samara), proposer une analyse détaillée d'un site de gezira, le type d'établissement le plus courant dans la région. À partir d'une application géo-archéologique, combinant les méthodes de l'archéologie et de la géomorphologie, ce travail vise à resituer la localité dans son environnement naturel et son contexte archéologique puis à élaborer un modèle de l'occupation du territoire.

  • Titre traduit

    Human occupation in the Nile Delta during the 5th and the 4th millennia BC : geoarcheological approach from the Samara area (eastern Nile Delta)


  • Résumé

    The Nile Delta has a long history - a geological one - and a short history - a human one, from the first agricultural communities until present day during wich time Man arranged and modelled the landscape. In a such mobile environnement, human occupation during the Predynastic and the Early Dynatic period (5th and 4th millennia BC) is this study considered in the context of natural phenomena wich allowed the anthropisation of the territory, but wich also erased any trace of the settlements over the last centuries. With a case study carried out in the Samara area, more particularly on the Kôm el-Khilgan archaelogical site, we propose an analysis of a gezira site, the most common kind of settlement in Lower Egypt. It opens new perspectives for the space analysis of the sites, considering the questions related to the supply of raw materials, the integration of the localities in different hierarchical networks.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (252, [129],[139] f., 132 pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.196-246

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2006-63
  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4572
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Mi 1493
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.