Identités organisationnelles et communautés de pratique : Le cas d'une société de conseil

par Guillaume Soenen

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Bertrand Moingeon.

Soutenue en 2006

à Jouy-en-Josas, HEC .


  • Résumé

    Cette thèse traite de l'apprentissage organisationnel au travers du prisme des identités organisationnelles et étudie une forme organisationnelle spécifique que sont les communautés de pratique intra-organisationnelles. Tout d'abord, nous établissons un cadre conceptuel qui nous conduit à envisager les identités organisationnelles comme un système composé de cinq facettes en interaction. Ensuite, nous proposons une définition des communautés de pratique comme une réponse collective aux failles de la prescription. Une étude quantitative nous permet d'établir un lien entre l'appartenance à une communauté de pratique et la préférence individuelle pour certaines sources de connaissances. Ceci permet d'affirmer qu'elles renvoient à une réalité psycho-sociologique distincte. Enfin, nous réalisons une étude comparative afin de définir les facteurs qui contribuent à l'épanouissement de cette forme particulière de réseaux sociaux, que nous qualifions de " mousse organisationnelle ".

  • Titre traduit

    Organizational Identities and Communities of Practice. The case of a consulting firm


  • Résumé

    This thesis deals with organizational learning, and more specifically with learning organizations. I mobilize the concept of organizational identity and focuses on a specific mode of organizing: intra-organizational communities of practice. First, I develop a model conceptualizing organizational identity as a system composed of five interacting facets. Second, I articulate a renewed definition of communities of practice as collective answers to prescription failures. A quantitative study of four communities of practice allows the establishment of a link between membership into a community and individuals' preference for certain sources of knowledge. This result confirms that communities of practice are more than a mere linguistic formula and are a distinct psycho-sociological reality. In a third phase, a comparative study is used to reveal the factors which contribute to this specific form of social network that can be defined as an “organizational mousse”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (305 p)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole des hautes études commerciales. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4-22 SOE
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.