Changement organisationnel et résistance identitaire : le cas des contrôleurs de gestion opérationnels d'une grande entreprise française en mutation

par Yannick Fronda

Thèse de doctorat en Sciences de gestion. Contrôle de gestion et organisation

Sous la direction de Michel Fiol.

Soutenue en 2006

à Jouy-en Josas, HEC .


  • Résumé

    Au fil de l'étude longitudinale d'une organisation en mutation, dénommée Francopole, nous constatons un hiatus entre prescriptions managériales et réalités vécues par des cadres intermédiaires en reconversion, porte-drapeaux supposés du contrôle de gestion financier. Pourquoi ces individus, qui auraient intérêt à promouvoir un tel changement, semblent-ils y résister ?Nous développons un modèle théorique ad hoc, partant d'hypothèses " explicatives " issues des interviews et de la littérature, pour faire émerger des hypothèses " compréhensives ". La démarche méthodologique en entonnoir, composée d'entretiens, d'observations participantes et de suivi longitudinal d'individus permet de montrer que le changement auquel est confronté Francopole est culturel, lent, complexe et contradictoire. Les individus ne semblent pouvoir " s'en sortir " qu'en se mettant en retrait de l'organisation. Les résistances observées apparaissent alors comme des réactions rationnelles face à l'anomie et aux déstabilisations identitaires induites par des pratiques brutales de changement. Nous proposons ainsi une relecture " positive " de la résistance au changement.

  • Titre traduit

    Organizational change and identity-based resistance : a case study concerning management controllers in a major french company undergoing change


  • Résumé

    In the course of a longitudinal study of a changing organization, referred to as Francopole, we note that there is a hiatus between managerial requirements and the realities experienced by middle staff managers who are supposed to be changed into the flagbearers of an approach based on financial management control. Why do these individuals resist this change, even though it seems to be in their interest to foster such a change? We develop an ad hoc theoretical model, setting out from explanatory hypotheses stemming from interviews and literature, in order to enable the emergence of understanding hypotheses. The methodological approach, based on a funnel design, consisting of interviews, participating observations and longitudinal monitoring of individuals reveals that the change facing Francopole is cultural, slow, complex and contradictory. The individuals only seem to be able to cope by withdrawing from the organisation. The forms of resistance observed thus appear to be rational reactions in view of the anomy and identity destabilisations resulting from the sudden change practices. We are thus proposing a positive interpretation of resistance to change.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (985 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 342 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole des hautes études commerciales. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 123627
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1661-2006-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.