Apports et intégration de la robustesse pour la supervision de systèmes manufacturiers

par Nabil Jerbi

Thèse de doctorat en Informatique industrielle et automatique

Soutenue en 2006

à l'Ecole Centrale de Lille .


  • Résumé

    Le travail proposé dans cette thèse s’intéresse aux ateliers manufacturiers à contraintes de temps de séjour. Nous supposons dans l’étude que les ressources ont déjà été affectées et que l’ordre des opérations est déjà fixe par le module de planification/ordonnancement. Les hypothèses de fonctionnement répétitif et d’absence de postes d’assemblage sont adoptées. De manière assez classique pour ce type de problématique, le formalisme utilisé est celui des réseaux de Petri p-temporels pour l’étude des instants de débuts et fins des opérations. Une axiomatique rigoureuse a été développée pour la caractérisation analytique de propriétés. Plus précisement, nous avons abordé la robustesse de l’atelier avec ou sans réaction de la commande (respectivement robustesse passive et robustesse active) face aux perturbations temporelles. Un algorithme de calcul d’une borne inferieure de la robustesse passive est presenté. De plus, une condition suffisante pour l’existence de la robustesse active a été fournie. Par ailleurs, l’observabilité de ces variations a été etudiée et particulierement leur localisation. Dans une logique de surveillance de la qualité du produit, nous avons tenu à presenter des résultats sur la détection et la localisation de violation de contraintes. La situation des travaux de cette thèse, vis-a-vis d’une architecture générale de conduite d’atelier, s’est concretisée par une proposition d’intégration de la connaissance analytique de la robustesse dans le filtrage des comptes rendus associés aux opérations. Cette contribution au niveau du module de surveillance/supervision constitue un des apports de la robustesse à envisager

  • Titre traduit

    Contributions and integration of the robustness for the supervision of manufacturing systems


  • Résumé

    The work proposed in this thesis is interested in manufacturing job-shops with time constraints. We suppose in the study that the resources are allocated and the operations order is fixed by the module of planning/scheduling. The assumptions of repetitive functioning mode without assembling tasks are adopted. For this type of problems, the formalism of p-time petri nets is known to be used in order to study the operations time constraints. A rigorous axiomatic is developed aiming to characterize several properties analytically. More precisely, we approach the workshop robustness with or without control reaction (respectively called passive robustness and active robustness), towards time disturbances. A computing algorithm of a lower bound of the passive robustness is presented. Moreover, a sufficient condition for the active robustness existence is provided. Furthermore, the observability of time disturbances is studied and particularly their localization. In the logic of product quality monitoring, we give results about the detection and the localization of constraints violation. The positioning of our works, regarding a general workshop control architecture, provides the integration of the analytical knowledge of the robustness in the filtering mechanism of sensors signals that are associated to operations. This contribution, placed in the module of monitoring/supervision, constitutes one of the robustness advantages to be considered.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 158 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 143-153. 134 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2006-391
  • Bibliothèque : Ecole Centrale de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.