Etude de la compétition déchirure ductile / rupture fragile : application à la tenue mécanique des tubes en acier C-Mn et de leurs joints soudés

par Vincent Le Corre

Thèse de doctorat en Mécanique

Sous la direction de Suzanne Degallaix.

Soutenue en 2006

à l'Ecole Centrale de Lille .

  • Titre traduit

    Study of the competition between ductile tearing and brittle fracture : application to the mechanical strength of C-Mn pipes and their welded joints.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L’étude porte sur le comportement à rupture des structures minces soudées dans le domaine de transition fragile/ductile. Elle a pour objectif de proposer un critère permettant de définir les conditions pour lesquelles le risque de rupture par clivage reste nul sur une structure fissurée. L’étude bibliographique montre que les difficultés de la prédiction du comportement à rupture d’une structure sont dues au fait que la probabilité de rupture dépend des champs mécaniques en pointe de fissure. Le domaine de transition fragile/ductile dépend donc de la géométrie étudiée. Une contrainte seuil, en-dessous de laquelle le clivage ne peut avoir lieu, est définie à partir d’essais sur éprouvettes entaillées rompues à très basse température. L’analyse numérique par éléments finis d’essais de rupture sur éprouvettes CT dans le domaine de transition fait apparaître une relation linéaire entre la probabilité de rupture et le volume de matière ayant dépassé la contrainte seuil, montrant ainsi la pertinence du critère proposé. De plus, plusieurs relations simplifiant l’identification des paramètres du critère sont établies. Le critère est appliqué à un acier C-Mn de construction nucléaire, en s’intéressant plus particulièrement à la limite supérieure du domaine de transition. Un essai de rupture sur un tube aux dimensions d’utilisation est conçu, développé, réalisé et interprété grâce à une simulation numérique. Les résultats montrent premièrement qu’il existe sur la structure un décalage important du domaine de transition, dû au faible confinement de plasticité rencontré dans les structures minces, deuxièmement que le critère en contrainte seuil permet d’estimer simplement ce décalage.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( xiv-350 p.)
  • Annexes : Bibliogr. à la suite de chaque chapitre, 110 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2006-378
  • Bibliothèque : Ecole Centrale de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Archives / LMT / THE 561
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.