Prise en compte du modèle d'interaction dans le processus de construction et d'aptation d'applications interactives

par Kinan Samaan

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Patrick Prévot.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de fournir des modèles, méthodes et outils pour construire des applications interactives adaptables à divers contextes d'utilisation. Après avoir étudié la problématique de construction et d'adaptation des systèmes interactifs, il apparaît que les approches à base de modèles sont les plus prometteuses. Dans ce cadre, nous proposons d'utiliser un modèle dit d'interaction comme modèle central qui remplit plusieur sobjectifs : il fédère les différents modèles du système, il joue le rôle de chef d'orchestre du système en assurant le contrôle de celui-ci, enfin il s'intègre dans un processus de spécification descendante. Ce processus de construction supporte un ensemble de stratégies d'adaptation qui peuvent être appliquées selon la distance entre les contextes cibles. Pour le modèle d'interaction, nous nous sommes basés sur AMF, une architecture multiagents multi-facettes, à laquelle nous avons associé un ensemble d'outils de mise en oeuvre.

  • Titre traduit

    Taking into account the interaction model in process of construction and adaptation of interactive applications


  • Résumé

    This thesis aims at providing models and tools that enable building adaptable interactiveapplications according to various contexts of use. After a deep study of the multiple ways of building interactive systems we consider that the models-based approaches are the most interesting ones. Following this analysis, we suggest to use a model, called “Interaction model”, as a core model. The roles of this model are: federating the various models of the system, it ensures the controlling of the system, and finally, it can be integrated in a top-down specification process. This building process supports a set of adaptation strategies which can be applied in regard to the distance between the target contexts. The interaction model used is based on “AMF”, a multifacets multiagents architecture, around which we have defined a set of tools.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (198 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 191 réf.

Où se trouve cette thèse ?