Dépendance de la fatigue à la longueur musculaire : approche mécanique et neurophysiologique

par Kevin Desbrosses

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Michel Pousson et de Jean-Pierre Meyer.

Soutenue en 2006

à Dijon .


  • Résumé

    Ce travail consiste à évaluer la dépendance de la fatigue à la longueur de mobilisation du quadriceps femoris. Des exercices variant le type et l’intensité de la contraction sont réalisés afin de perturber le système neuromusculaire par différents facteurs de la fatigue : centraux et/ou périphériques. Ces exercices sont effectués à petites et grandes longueurs musculaires. Les paramètres neuromusculaires (moment maximal, secousse musculaire, niveau d’activation, activité électromyographique) sont analysés avant et après l’exercice fatigant. Les résultats mettent en évidence que, quels que soient le type et l’intensité de la contraction, la fatigue apparait plus rapidement à grandes par rapport à petites longueurs musculaires. La contrainte mécanique induite au niveau du muscle étiré provoquerait une atteinte plus importante de la structure contractile. Ces résultats trouvent une application pratique dans la prévention des troubles musculo-squelettiques induits par le travail.

  • Titre traduit

    Fatigue dependence on muscle length : mechanical and neurophysiological investigation


  • Résumé

    This work consists in evaluating the fatigue dependence on the mobilization length of the quadriceps femoris. Exercises varying the type and intensity of contraction are carried out in order to perturb the neuromuscular system with various factors of fatigue: centrals and/or peripherals. Exercises are performed at short and long muscle lengths. Neuromuscular parameters (voluntary torque, twitch torque, activation level, electromyograpic activity) are analysed before and after the fatiguing exercise. Results highlight that, whatever the type and the intensity of the contraction, fatigue appears more rapidly at long as compared to short muscle lengths. The mechanical deficiencies on the lengthened muscle would induce a more important contractile structure fatigue. These results can be applied on the prevention of the musculoskeletal disorders induced by occupational work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(136 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 122-136, [219] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2006/40
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.