Les histoires de travail : un instrument du développement du métier et de l'activité professionnelle : une analyse de l'activité soignante

par Malika Litim

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Yves Clot.

Soutenue en 2006

à Paris, CNAM .


  • Résumé

    En gérontologie, en réponse aux plaintes d'une "usure" physique et psychique des soignants, et pour parer la maltraitance, groupe de parole et guides de bonnes pratiques sont mis en place. Cette bipartition du soin ne considère pas ce qui est constitutif de l'activité de travail en ne la considérant que comme individuelle et non pas sociale. Or les collectifs de travail rendent l'action possible et sont ce par quoi un métier peut se constituer en tant que tel. Aussi, dans notre intervention dans un service de long séjour, à partir du dispositif des autoconfrontations croisées, nous avons observé un processus d'élaboration de l'expérience à partir des histoires de travail. Si dans le quotidien, les soignants sont isolés, les expériences des uns n'étant pas examinés collectivement laissent les autres privés d'une ressource pour le travail. Or dès lors qu'ils se retrouvent pour "parler travail", ce sont bien des expériences qui sont au coeur des dialogues, par le truchement d'histoires racontées.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (232 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 220-232

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : Th A 558
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.