Identification de nouvelles protéines du tube polaire et de la paroi sporale chez différentes espèces microsporidiennes

par Valérie Polonais

Thèse de doctorat en Parasitologie moléculaire

Sous la direction de Christian Vivarès.

Soutenue en 2006

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Les microsporidies, parasites intracellulaires obligatoires, forment des spores délimitées par une paroi épaisse, qui renferment un appareil invasif original, le tube polaire à l'origine du transfert du matériel infectieux dans une cellule hôte. PTP1 et PTP2, protéines du tube polaire ont été décrites au sein du genre Encephalitozoon. Pour améliorer nos connaissances sur la composition du tube polaire, de nouvelles PTP ont été recherchées. L'identification des protéines PTP1 et PTP2 chez Antonospora locustae a été facilitée par la conservation de l'organisation des gènes (synténie) entre E. Cuniculi et A. Locustae. L'analyse du protéome d'E. Cuniculi a permis d'identifier deux nouvelles PTP conservées chez A. Locustae. Des études de co-expression chez E. Coli ont montré des interactions entre PTP1 et PTP2. Chez E. Hellem, les séquences complètes de 2 protéines localisées au niveau de l'exospore ont été caractérisées. Enfin, des essais de transfection d'E. Cuniculi ont été réalisés

  • Titre traduit

    Identification of new polar tube and spore wall proteins in different microsporidian species. First attempts for the transfection of the microsporidia Encephalitozoon cuniculi


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (163 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 148-163

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.