Les mécanismes de (re)production des performances des femmes en mathématiques : l'influence du stéréotype d'incompétence

par Virginie Bonnot

Thèse de doctorat en Psychologie sociale

Sous la direction de Jean-Claude Croizet.

Soutenue en 2006

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Les stéréotypes de genre qui attribuent des compétences intellectuelles différentes aux femmes et aux hommes sont rémanents et particulièrement utiles pour fonder les différences de statut social. En particulier, le stéréotype d'incompétence mathématique des femmes influence profondément leurs performances et leurs choix d'orientations scolaire et professionnelle. Cette influence s'exerce à la fois durablement, parce que la socialisation au sein d'une société androcentrée encourage les filles à intérioriser le fait qu'elles ne sont pas censées être compétentes dans les domaines scientifiques et techniques (Modèle de l'intériorisation du stéréotype ; Eccles, 1987) et, plus ponctuellement, dans l'instant de la situation de test qui rend saillante, explicitement ou implicitement, leur identité sociale stigmatisée (Théorie de la menace du stéréotype ; Steele, 1997). Nous proposons dans cette thèse d'envisager l'influence conjointe de l'intériorisation du stéréotype et de la menace du stéréotype sur la performance. Les deux premières études montrent que les femmes, qu'elles suivent des études contre-stéréotypique (Etude 1) ou stéréotypique (Etude 2 ), sont susceptibles d'intérioriser le stéréotype et que cette intériorisation influence leur performance en maths (Etude 2). L'étude 3 met en évidence que le faible concept de soi de capacité des femmes en maths (signe d'une certaine intériorisation du stéréotype) est néanmoins plus ou moins malléable. Les études suivantes permettent d'établir expérimentalement que l'intériorisation du stéréotype influence la performance (Etudes 4a et 6) et qu'une situation de test menaçante altère la performance des femmes qu'elles aient intériorisé le stéréotype (Etudes 5a et 6) ou non (Etude 4a). Enfin, les dernières études apportent des éléments empiriques à l'hypothèse que des pensées liées à l'auto-évaluation et au stéréotype provoquent des interférences en mémoire de travail qui sont responsables des baisses de performance observées

  • Titre traduit

    Mechanisms of women's math performance (re)production: influence of the incompetence stereotype


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (290 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 270-290

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.