Transgabonais : désenclavement et production territoriale en milieu forestier équatorial (Gabon)

par Joseph Ndjimba

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Serge Morin.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Inauguré en décembre 1986, le chemin de fer Transgabonais relie Libreville à Franceville en passant par Ndjolé, Booué et Lastoursville. La réalisation de cette infrastructure aura nécessité plus de dix années de travaux et d’efforts constituant, de ce fait l’un des plus grands chantiers en Afrique. Il a fallu en effet faire face à des nombreux obstacles. Le premier d’ordre financier, fut surmonté sans que l’on ne pactise avec le diable, grâce à l’aide international, à des nombreux emprunts, et à une participation nationale très active ; laquelle à bénéficié du boom pétrolier. Mais plus difficiles étaient encore les conditions imposés par le milieu naturel. L’abondance des cours d’eaux, l’importance des précipitations, le relief accidenté constituaient une véritable barrière que l’on ne pouvait aisément franchir. La réalisation du Transgabonais, compte tenu de tous ces facteurs, aura représenté un sacrifice financier considérable. Es retombés de cet investissement ne peuvent se lire uniquement en termes financiers. Il faut également prendre en compte l’intérêt politique et psychologique. Le Transgabonais est un symbole qui traduit une volonté d’affirmation territoriale. Le recentrage du Haut-Ogooué sur le Gabon en est la parfaite illustration. Mais, comme dans des nombreux pays d’Afrique, Le Transgabonais traverse une période d’incertitudes, lesquelles limitent son action.

  • Titre traduit

    Transgabonais : opening-up and territorial production in equatorial forest medium (Gabon)


  • Résumé

    Inaugurated in December 1986, the railroad Transgabonais connects Libreville to Franceville while passing by Ndjolé, Booue and Lastourville. The realization of this infrastructure will have necessity more thanten years of work and efforts, thus constituting on of the largest bulding site in Africa. It was indeed necessary to face many obstacles. The first of financial nature was surmonted without one making a pact with the devil thanks to the internationnal assistance, the many loans and every active national participation which benefit from theeffects of the oil boom. But most important dificult was still the condition imposed by the natural environment. The abundance of rivers, the importance of precipitations, the broken relief constituted a genuine barrier which on could not easly cross. The realisationof Transgabonais takinginto account its obstacles wilhaverepresenten a considerable fancial sacrifice. The repercussions of this investment cannot be read only in financial terms, it is also necessary to bold account to the psychological effects which accompany the realization by this infracstructure. Transgabonais is also a symbol with translate a will of assertion and territorial integration. The centring of Haut-Ogooue in Gabon is a perfect one illustration. But like many other Africa railway, Transgabonais is Cross-piece one period uncertainly, wich limit its action.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (348 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : f. 275-296

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2359
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.