La construction et l'évolution du système bancaire en Afrique centrale, des années 1950 aux années 1980

par Stéphane Moulengui

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Hubert Bonin.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    L’origine des banques africaines au départ est liée incontestablement à l’essor progressif des relations entre les pays européens et leurs colonies. De cet essor est né de fortes relations commerciales qui incitent finalement les métropoles à approvisionner leurs colonies en espèces monétaires. Pour concrétiser cela, des institutions communes à plusieurs territoires, à l’instar des banques d’émission privées en zone franc sont créées. L’objectif assigné à toutes ces banques est bien évidemment d’assurer l’émission de la monnaie légale, et d’accorder les crédits nécessaires afin de favoriser la santé du commerce de traite ou la mise en valeur des territoires. Il faut attendre les années 1940 et post-indépendance, pour enfin assister à une offensive généralisée des banquiers qui intensifient davantage leur implantation. Désormais, l’outre-mer, devient une aire de vive compétition où chaque banque cherche à tirer profit de ce marché en pleine croissance. L’accession des pays de l’Afrique centrale à l’indépendance façonne une nouvelle armature bancaire qui implique les Africains dans la gestion et la participation des banques. Les indépendances consacrent en Afrique centrale, la naissance d’une nouvelle armature bancaire: la création d’établissements de droit local. Le métier de la banque tel qu’il se pratique en Afrique, ne s’éloigne pas de la pratique occidentale. Mais les risques sont grands et accentués par le manque des compétences en matière de gestion bancaire. Le système bancaire de l’Afrique centrale connaît une crise au début des années 1980. Fruit de la conjonction de plusieurs mauvais paramètres, elle est le résultat d’une accumulation exagérée d’erreurs de gestion. La grande innovation apportée pour redynamiser ce secteur est incontestablement, la mise en place d’un organe de surveillance indépendant, chargé d’assurer la supervision du système bancaire. Il s’agit de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC).

  • Titre traduit

    The construction and evolution of the banking structure in Central Africa, years 1950 at years 1980


  • Résumé

    The origin of the African banks at the beginning is incontestably related to the progressive rise of the relations between the European countries and their colonies. From this rise was born from strong trade which encourages finally the metropolises to supply their monetary in cash colonies. To concretize that, of the institutions common to several territories, like the banks of issue deprived in free zone are created. The aim of all these banks is obviously to ensure the emission of the legal tender, and to grant the appropriations necessary in order to support the health of the trade of draft or the development of the territories. It is necessary to await the years 1940 and post-independence, for finally attending a generalized offensive of the bankers who intensify their establishment more. From now on, overseas, becomes a surface of sharp competition where each bank seeks to benefit from this market in full growth. The accession of the countries of central Africa to independence works a new banking reinforcement which implies the Africans in the management and the participation of the banks. Independences devote in central Africa, the birth of a new banking reinforcement: the creation of establishments of local right. The trade of the bank such as it is practised in Africa, does not move away from the Western practice. But the risks large and are accentuated by the lack of competences as regards banking management. The banking structure of central Africa undergoes a crisis at the beginning of the years 1980. Fruit of the conjunction of several bad parameters, it is the result of an exaggerated accumulation of errors of management. The great innovation brought for redynamiser this sector is incontestably, the installation of a body of monitoring independent, charged to ensure the supervision of the banking structure. It is about the banking Commission of central Africa (COBAC).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XII-378 p)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : p. 26-38

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.