Sinope dans son environnement pontique

par Claire Barat

Thèse de doctorat en Histoire grecque

Sous la direction de Pierre Debord.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    La cité de Sinope se trouve au centre de la côte méridionale de la mer Noire. Le travail vise à déterminer quel fut le rayonnement de la cité de Sinope dans l’Antiquité à la lumière des sources littéraires, mais aussi épigraphiques, numismatiques, archéologiques et amphorologiques. La première partie consiste en une présentation de Sinope, à travers les récits de voyageurs (XVIIe-XIXe s. ), puis les fouilles archéologiques menées dans la ville moderne de Sinop et sur son territoire au XXe s. La seconde partie concerne l’histoire politique de Sinope, de sa fondation, au VIIe s. Av. J. -C. , à l’époque romaine. A l’époque classique, Sinope fut soumise à l’Empire perse, mais fut aussi parfois relativement indépendante, quand le contrôle central se relâchait. Elle bénéficia de sa position périphérique aux conquêtes d’Alexandre le Grand et connut ainsi l’indépendance et la prospérité à l’époque hellénistique. En 183, elle fut conquise par Pharnace du Pont, et devint ensuite la capitale du royaume du Pont. Sa conquête fut particulièrement recherchée lors des Guerres Mithridatiques : elle fut prise par Lucullus en 70 et devint une colonie césarienne en 45 av. J. -C. A l’époque romaine, la documentation épigraphique permet d’étudier la vie municipale de Sinope. La troisième partie traite du rayonnement de Sinope. A travers l’étude des ressources naturelles, de la circulation des monnaies, des hommes et des amphores de Sinope, il est possible de définir ce rayonnement. Le dernier chapitre se concentre sur les cultes à Sinope et montre qu’ils furent particulièrement originaux à l’époque romaine (culte de Sarapis).

  • Titre traduit

    Sinope and its Pontic environment


  • Résumé

    The city of Sinope lies on the Southern Black Sea Coast. This work’s aim is to show the influence of the city during the Antiquity, trough litterary, numistatic, epigraphic, archaeologic and amphorologic sources. The first part is a presentation of Sinope through travellers’accounts (XVIIth-XIXth Centuries) and archaeaological excavations in modern Sinop and its territory in the XXth Century. The second part is about the political history of Sinope, from its foundation in the VIIth Century B. C. To the Roman times. In Classical period, Sinope was a subject of the Persian Empire, but was also, from times to times, quite independent, when the central power was too weak. Thanks to its peripherical position, it escaped Alexander’s conquests and became independent and wealthy in the Hellenistic period. In 183, it was conquered by Pharnaces of Pontus, and became later the capital of the Pontic Kingdom. Its conquest was particularly important during the Mithridatic wars : it was taken by Lucullus in 70 and became a Cesarian colony in 45 B. C. In Roman period, thanks to the epigraphic documentation, it is possible to study the municipal life of Sinope. The third part is about the extension of Sinope. Through the study of the natural ressources, the circulation of coins, men and amphoras, it is possible to determine this extension. The last chapter is about the cults in Sinope and shows that they were particularly original in the Roman period (Sarapis’cult).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (688 p, CXL f. de pl.)
  • Annexes : Bibliographie : p. 623-677

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. UFR arts et sciences humaines. Bibliothèque d'histoire, histoire de l'art et archéologie.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1099
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.