Le design aléatoire : une nouvelle approche conceptuelle du design d'objet

par Céline Picard

Thèse de doctorat en Arts

Sous la direction de Sylviane Leprun.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Quelques designers trouvent une nouvelle voie conceptuelle et productive afin de sortir d’une production industrielle massive et standardisée mais aussi d’une surconsommation tendant à désincarner l’usager. Ils cherchent à repositionner le design dans une perspective plus libre, moins rationaliste et donc plus créative. L’introduction d’une part d’aléatoire, de non-maîtrise, et ce selon deux principes distincts, va faire naître des objets « hors normes ». Tout d’abord, l'aléatoire est envisagé lors de la production de l’objet : le design aléatoire « terminé ». Dans un second cas, l'aléatoire intervient lors du parachèvement de l’objet par le consommateur : le design aléatoire « non terminé ». Dans les deux postures, le designer ne peut connaître avec exactitude la forme finale de sa propre création. A la fois le cadre de ce design ne s’inscrit plus dans une démarche connue mais en plus ces objets s’apparentent plus à des œuvres artistiques. Le « design aléatoire », foncièrement transversal, tend à remettre en question la fonction même du designer comme les limites du design d’objet.

  • Titre traduit

    Aleatory design


  • Résumé

    A few designers have find a new conceptual and productive way to get out of a large industrial and standardized mass production, but also to get away from an over consumption that tends to disembody the customer. They try to set up design into an unrestricted, less rationalist and therfore more creative prespective. Introducing some part of chance, out of control, based on two distinctive principles, generates non-standard objects. First of all, introducing some part of chance is already envisaged during the production process (« finished aleatory design »). In the second instance, introducing some part of chance takes place once the object is in the hands of the customer who gives it its final touch (« unfinished aleatory design »). In both situations, the designer is not able to describe exactly the final form of his own creation/artwork. These two approaches are getting far from well-known design approach, but furthermore all these objects can be considered as Art and no more as functional products. Undoubtedly transverse, « aleatory design » questions the role of the designer as well as the limits of objects designing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (384 p)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie : f. 368-379. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3514
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.