Le passage de la Grande-Bretagne à la "société post-industrielle" : débats théoriques et réalités sociales

par Frédéric Falzon

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Jean-Paul Revauger.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Cette thèse tente de mettre à profit les théories post-industrielles afin d’analyser dans quelle mesure l’avènement de la Grande Bretagne moderne, dite de la «troisième voie», résulte d’une série de mutations structurelles initiées dans les années 1970. Selon le sociologue Daniel Bell, la transition vers un mode de production post-industriel est provoquée par la révolution technologique de l’information et de la communication, entraînant le déclin de la classe ouvrière et l’érosion des clivages idéologiques et des affiliations de classe. En Grande-Bretagne, les trente dernières années ont été marquées par des transformations structurelles, telles que la désindustrialisation, qui correspondent au schéma d’une transition post-industrielle. C’est par la gauche que la théorie post-industrielle a pénétré les milieux intellectuels britanniques au début des années 1980. Les cercles communistes dissidents de tendance post-fordiste ont contribué à sa propagation parmi les modernisateurs travaillistes. Ces concepts ont ainsi été incorporés à l’entreprise néo-révisionniste qui a débouché sur la création du New Labour et l’élection de Tony Blair. Ce travail explore les éléments de la politique gouvernementale travailliste qui semblent inspirés par le post-industrialisme dans une volonté de rupture épocale avec le modèle industriel keynésien. La réorganisation de l’Etat-providence, la promotion de la connaissance et des services, la redéfinition des concepts de partenariat, de citoyenneté, des relations entre entreprenariat et travail social encouragent l’interprétation de la troisième voie britannique comme une stratégie nationalement inclusive et post-industrielle.

  • Titre traduit

    Britain's transition to "post-industrial society" : theoretical debates and social realities


  • Résumé

    This thesis seeks to use post-industrial theories to understand 21st century “Third Way” Britain as the result of a series of structural mutations initiated in the 1970s. According to the sociologist Daniel Bell, the transition to a post-industrial mode of production is provoked by the revolution of the new technologies of information and communication. It leads to the replacement of the industrial working class by the new knowledge and service groups which results in the erosion of ideological divides and class affiliations. In Britain, the last thirty-years have been marked by structural transformations, such as deindustrialisation, whose pattern seems to fit this post-industrial transitional model. As a theory, post-industrialism entered the British intellectual scene from the left in the early 1980s. The dissident circles of British communism in particular integrated it under its post-Fordist variant and contributed to their propagation among the group of modernizers inside the Labour Party. Post-industrial concepts were thus incorporated to Labour’s neo-revisionist project which was central to the creation of New Labour and the election of Tony Blair. This research explores which sections of New Labour government’s policy were inspired by a post-industrial approach and confirmed an epochal break from the Keynesian industrial model. The reorganisation of the Welfare State, the promotion of the knowledge and service society, and the redefinition of the concepts of partnership and citizenship, entrepreneurship and voluntary social work, thus encourage the interpretation of the British Third Way as a one-nation post-industrial strategy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (579 p.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 551-568. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.