Espace, réemploi, transformation et installation : le cas de la palette

par Cléopâtre Agnès Lachaize

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Sylviane Leprun.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    La palette est utilisée pour le convoyage des produits. Elle deviendra, à travers cette recherche, l'objet d'éude de ma création plastique. La palette sera le fil conducteur à la compréhension de mon arbre "plastcologique". Cette recherche interroge et met en valeur les modalités de la transmission à travers mes productions plastiques depuis une dizaine d'années. Ce caractère d'exploitation et d'expérimentation méthotique inscrit mon travail dans l'histoire des arts plastiques. Mon parcours est fait de choix plastiques, de séquences retraçants ansi les mémoires passées. La palette se développe sur la base des identités entre ascendants et descendants en même temps que l'identité de mes travaux avec ceux d'autres artistes. L'histoire de la palette (une histoire personnelle) retrace les liens et/ou les ruptures, les changements (transformations) qui surviennent dans le temps. Le travail de terrain annonce les nouveaux modèles plastiques venant se surajouter (textiles, objets) à cette trame de bois. Nous assistons à un démantèlement (déconstruction) dans la palette puis à son réemploi (construction) et enfin à son déploiement dans l'espace. Les questionnements porteront sur la limite du cadre palette, les différentes filiations d'une génération à une autre, les rapports avec d'autres références plastiques et le devenir de cette collection. Cette recherche fera revivre le passé, affiche les expressions plastiques d'une génération à une autre et nous amène à comprendre les appartenances et les enjeux de ce type de productions.

  • Titre traduit

    Space, re-employ, transformation and installation : the case of my pallet


  • Résumé

    A pallet is used to carry goods. It becomes, through my search, the object of study of my plastic creation. The pallet is the conducting thread leading to the comprehension of my " plasticology " tree. This search examines and underscores the modalities of transmission through my plastic productions these last ten years. This operating and methodic experimental feature inserts my work into the history of arts. My way of processing builds itself with plastic choices, sequences retracing, that way, the past plastic memories. My pallet develops itself on the basis of identities between " ancestors " and " descendants ". At the same time, my works develop identities with those of other artists. The history of my pallet (a personnal history) recalls the ties and/or the ruptures,and the transformations which happen with time. This groundwork points to the new plastic models that will add themselves (with textiles, objects) to the wooden weft. We attend that way to the dismantling, the re-employ ( or construction) and, finally, the unfolding of the pallet in space. The questions that arise will deal with the limitations of the pallet frame, the different filiations from one generation to the other, the ties with other plastic references and the future of the collection. Such a search helps the past to live again, displays the plastic expressions of one generation of products and leads us to understand the links and the challenges ofthis type of products.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (159, 66-II f)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 150-155. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3491
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.