Mutations socio-économiques et recompositions territoriales dans un espace géographique à l'ombre de Douala : le Bas-Wouri (Cameroun)

par Joseph Pascal Mbaha

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Serge Morin.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    La présente recherche s'interresse à une région relativement peu connue ('Le Bas-Mungo / Bas-Wouri), qui a subi l'influence de la métropole doualaise. Dans cet espace en mutations rapides, deversoir des populations venbues du Sud-Ouest et des hautes terres de l'Ouest-Cameroun, où les populations autochtones sont quelque peu submergées par les migrants et l'exurbanisation doualaise, je me propose de montrer comment les dynamiques en jeu s'appliquent à la fois sur les héritages socio-environnementaux, et comment les nouvelles formes de gestion se mettent en place. Quels acteurs, quels enjeux (fonciers en particuliers), quels territoires émergent dans ce qui fut successivement secteur de defrichement, voie de passage t de colonisation européenne, puis secteur pionnier des migrants venus des hautes terres de l'ouest. Comment les groupes en présence construisent et recomposent-ils leur identité ? L'individu appartient-il aujourd'hui à une seule société, à un territoire unique ? La mobilité accrue des individus n'élargie-t-elle pas leurs expériences sociale et spatiale ? La diversification de leurs espaces de vie n'affecte-elle pas leurs manifestations identitaires ? Comment comprendre cette situation ? Le vrai problème est celui de la construction d'une région métropolitaine multiethnique, aux fortes accroches externes, villes et chefferies des hautes terres de l'Ouest par exemple.

  • Titre traduit

    Socio-economic changes and territorial recombinings in a geographical space overshadowed by Douala : the Lower-Mungo / Lower-Mouri (Cameroun)


  • Résumé

    The present research concerns a sparsely populated zone (The Lower Mungo / Lower-Wouri) which has experience the influence of the Douala Metropolis. Withing this geographical space (of rapid changes) of migrations, people came from South West and the Grassfields Highlands (Western part of Cameroon), and " invaded " the " indigeneous " (Duala and relatives). This thesis shows how socio-economic dynamics influence the socio-cultural and socio-environmental heritages, and analyses the occurance of new types of space management. Which actors, which stakes (land stakes notably), which territories emerge in this former colonial, clearing and pionneer space of migrant coming from the " Bamiléké " and " Bamenda " Highlands. How do the different human groups build and recombine their identity ? Does people actually belongs to only one society or one territory ? Does the high mobility of people within this western region of Cameroon justify the diversification and the increasing of the social and spatial experiences ? Can the diversification of the life space affect the social identity demonstrations ? The central question is that of the building of a metropolitan and multiethnic region with hard external links.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (328 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury (aprés corrections non effectuées à ce-jour)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 302-313

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.