Poétique de l'invective chez Louis-Ferdinand Céline et Réjean Ducharme

par Marie-Hélène Larochelle

Thèse de doctorat en Littératures françaises, francophones et comparées

Sous la direction de Jean-Pierre Moussaron.

Soutenue en 2006

in Bordeaux 3 and the jointly supervising institution Faculté des études supéreures de l'Université de Montréal .


  • Pas de résumé disponible.

  • Alternative Title

    Invective's poetics in Louis-Ferdinand Céline and Réjean Ducharme's novels


  • Résumé

    Ce travail décrit et interprète les formes esthétiques de violence verbale dans les romans de Louis-Ferdinand Céline et de Réjean Ducharme. Sous le terme invective est rassemblé ce qui concerne la lutte, le conflit, la querelle. Le procédé est envisagé en tant que " fait de texte ", aussi l'étude privilégie-t-elle les dimensions structurale et esthétique du romanesque discursif. Cette thèse étudie la rhétorique et la pragmatique des œuvres de Céline et de Ducharme de façon à en définir la poétique et en comprendre l'influence sur le discours social et littéraire. L'approche théorique intègre la pragmatique, la rhétorique ainsi que la sémiotique narrative, dans la foulée des travaux sur l'énonciation et la parole romanesque ; est aussi adoptée une perspective sociocritique, car il est postulé que l'invective prend son sens par rapport au discours social dont elle révèle les limites, voire les tabous. Ce travail met en évidence que Céline et Ducharme usent des stratégies de la violence verbale écrite et mise en œuvre afin de créer des " imaginaires du défi ". Chez Céline, la violence est tapageuse, elle est tout entière dans la monstration; chez Ducharme, elle est plutôt sournoise, charmeuse. L'invectiveur présenté par Céline confronte la société française, sans craindre l'isolement, envisageant plutôt cette situation comme une marque de l'exception. Les textes de Ducharme, au contraire, accueillent l'esquive comme un mouvement fondateur. Ces attitudes sont différentes, mais l'action n'est pas forcément hiérarchisée, étant entendu que la fuite est aussi un geste de provocation, une façon d'empêcher la réplique.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication in 2008 par XYZ éditeur in Montréal (Québec)

Poétique de l'invective romanesque


Consult en bibliothèque

Version is available sous forme papier

Informations

  • Details : 1 vol. (371 f)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 361-371

Where is this thesis?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par XYZ éditeur à Montréal (Québec)

Informations

  • Sous le titre : Poétique de l'invective romanesque
  • Dans la collection : Théorie et littérature
  • Détails : 1 vol. (223 p.)
  • ISBN : 978-2-89261-518-0
  • Annexes : Bibliogr. p. 217-223. Notes bibliogr
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.