Le temps de la télévision : une approche constructiviste

par Won Lee

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de André Vitalis.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    La présente thèse porte sur le temps relatif à la télévision, construit puis subi par l'homme. La compréhension du temps était longtemps soumise au mode de constitution de la connaissance fondé sur le postulat d'une réalité indépendante de l'homme. Par conséquent, le temps est devenu un objet de connaissance, découpé, fragmenté, voire " inconnaissable ". Notre thèse s'est ainsi développée à partir d'une démarche inverse, consistant à relier les connaissances disjointes relatives au temps. En s'appuyant sur les épistémologies constructivistes, elle a mis en évidence d'abord trois formes de temps interdépendantes, construites à travers nos expériences du monde, qui sont en quelque sorte nos trois rapports fondamentaux au temps : temps comme horizon temporel (rétrospectif et prospectif), temps comme unité de mesure (repère symbolique organisateur) et temps comme vision du monde (religieuse ou idéologique). Elle a ensuite établi des liens entre ces trois formes du temps et la télévision. La télévision est ainsi étudiée sous trois angles corrélatifs : l'idée de progrès (vision du monde) sous-jacente à l'innovation technique de la télévision, l'organisation stratégique du temps télévisuel et la médiation des expériences temporelles par l'information. Ainsi, le débat sur l'opposition entre la réalité et l'irréalité est dépassé par l'idée que nous construisons le monde par nous-mêmes, à travers une multitude de dimensions

  • Titre traduit

    Television time : a constructivist approach


  • Résumé

    The present thesis deals with television time, as constructed and then undergone by human beings. For a long time, the understanding of time has been subject to forms of knowledge constitution based on the postulate that the time is independent of man. Consequentely, time has become a mutilated, fragmented, even “unknowable” object of knowledge. Thus, our thesis has evolved around an opposite approach, which consists of connecting the separated knowledges relative to time. While being based on constructivist epistemologies, it first highlights three interdependent forms of time, built through our experiences of the world, which are to some extent our three fundamental relations to time : time as a temporal horizon (retrospective and prospective), time as a measuring unit (symbolic reference organizer) and time as a vision of the world (religious or ideological). It then establishes links between these three forms of time and television. Therefore, television is studied via three correlative viewpoints: the idea of progress (vision of the world) underlying the technical innovation of television, the strategic organization of televisual time and the mediation of temporal experiences through information. This way, the debate on the opposition between reality and unreality can be overcome, thanks to the idea that we build the world ourselves, through a multitude of dimensions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (419 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f . 394-405

Où se trouve cette thèse ?