Construction sociale du soi en milieu scolaire : contributions différentielles des enseignants et des camarades à la confiance et à l'image de soi des enfants d'âge scolaire

par Sofia de Souza Hue Silva

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Francis Strayer.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Les modèles contemporains du développement mettent en valeur la co-construction dynamique du Soi en contexte social, notion déjà évidente dans la conception du miroir social de Cooley (1902). Néanmoins, il existe une controverse entre les différentes théories sur le représentant social le plus à même d'expliquer le développement du soi de l'enfant. En milieu scolaire, les enseignants, et les camarades filles et garçons, représentent l'ensemble des sources potentielles susceptibles d'influencer la valorisation de soi des enfants. Cette étude examine les effets séparés et conjoints des opinions de ces trois représentants sociaux sur le concept de soi émergeant des enfants. Les perceptions des enseignants et les nominations sociométriques par les camarades indexent les compétences académiques, la sociabilité, les habiletés sportives, les conduites externalisées et internalisées des 684 enfants à l'école primaire. Ces enfants s'évaluent eux-mêmes en utilisant le questionnaire "Perceived Competence Scale for Children" de Harter (1979). Cet instrument mesure les perceptions sur soi au niveau de quatre dimensions du soi: compétences cognitive, sociale, sportive, et estime de soi globale. Un score total fournit un indice unidimensionnel de la confiance en soi, et quatre profils multidimensionnels représentent des images de soi Excellente, Cognitive, Sociale et Négative. Les régressions multiples examinent l'impact du miroir social sur la confiance en soi médiatisée par le représentant social privilégié selon l'âge et le sexe de l'enfant. Les analyses discriminantes nous informent sur les contributions du miroir social à l'élaboration de l'image de soi. Les résultats indiquent une plus grande sensibilité des filles aux jugements des enseignants, et un ajustement des garçons aux opinions des camarades dans l'élaboration d'une image de soi. Finalement, l'importance de chacune des trois sources d'influence sociale peut être modulée par les caractéristiques propres à l'enfant et au groupe social auquel il appartient.

  • Titre traduit

    Social construction of self in the school setting: differential contributions of peers and teachers to the emergence of self-confidence and self-image of school aged children


  • Résumé

    Contemporary models of child development emphasize the dynamic co-construction of the Looking-glass self (1902). Nevertheless, theoreticians do not agree about which social source mostly influences child's self-development. In the school setting, teachers and peers, girls and boys, represent primary sources of information that may influence children's sense of themselves. This study examined how teachers' and peers' representations of children's competences influence the emergence of individual differences in self-concept. Teachers' representations and peers' sociometric nominations provided measures of children's academic competence, sociability, athletic ability, disruptive behavior, and withdrawal tendencies in the school setting. 684 children evaluated themselves using Harter's "Perceived Competence Scale for Children" (1979). This instrument assesses personal perceptions on four dimensions of the self: cognitive, social, and athletic competences, as well as general self-esteem. A total score provided an index of unidimensional self-confidence and four multidimensional self-profiles represented Excellent -image, Cognitive-image, Social-image and Negative-image. Multiple regressions indicated that individual differences in self-concept and self-image were significantly linked to social perceptions of others, and that peers mediated teacher's opinions. Discriminant functions analyses for self's categorical variables indicated which social perceptions of others were linked to specific self-images for boys and girls, and across age levels. Results indicate that girls are more sensitive to teachers' perceptions of them, while boys refer mostly to peers' opinions. Finally, resluts show that sex, age, and child characteristics can modulate the link between perceptions of others and evaluations of self.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 149-156

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTP 2006/14
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.