Relations socio-affectives en milieu familial : vers un modèle éco-systémique du développement psychosocial du jeune enfant

par Fanny Marie Boyer

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Francis Strayer.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Au cours des trois dernières décennies, les principales perspectives d'étude du développement psychosocial du jeune enfant se sont surtout intéréssées à la dyade mère-enfant et plus récemment à la dyade père-enfant. Si l'influence de chacun de ces partenaires a pu être mis en évidence, la majorité de ces études ne considèrent qu'isolement ces relations, omettant ainsi une réflexion sur le système social dans lequel sont prises et se développent ces différentes relations interpersonnelles. L'étude du système familial apparaît aujourd'hui essentielle à poursuivre dans notre compréhension du développement psychosocial précoce. Notre recherche est une proposition d'application empirique du modèle écosystémique du développement. Des familles françaises (N=52) et québécoises (N=41) ayant un enfant âgé de 18 à 42 mois ont participé à notre étude. Nous avons ainsi cherché à mettre en évidence l'interdépendance du couple conjugual, des pratiques éducatives du couple parental et des relations socio-affectives du jeune enfant avec ses parents. Une analyse centrée sur les variables, puis centrée sur le sujet, nous a permis de souligner l'aspect multidimensionnel et sytémique de ces différentes relations familiales. Nos analyses soulignent le pouvoir prédictif important de chacun de nos sous-systèmes sur le développement socio-affectif de l'enfant. Nous dégageons ainsi deux modèles de fonctionnement : un premier basé sur le rôle médiateur des pratiques éducatives dans l'influence du couple conjugual sur le développement de l'enfant, et un second basé sur l'interaction du couple conjugual et des pratiques éducatives. Nos résultats sont discutés dans une perspective éco-systémique du développement psychosocial précoce.


  • Résumé

    During three last decades, the principla prospects for study of the psychosocial development of the young child especially were interested in the dyad mother child and more recently in the dyad father-child. If the influence of each one of these partners could be highlignted, the majority of these studies consider only insulation these relations, thus omitting a reflexion on the social system in which are taken and these various interpersonal relations develop. The study of the family system appears today essential to continue in our comprehension of the early psychosocial development. Our research is a proposal for an application empirical of the eco-systemic model of the development. French families (N = 52) and Quebecois (N = 41) having an old child from 18 to 42 months took part in our study. We thus sought to highlight the interdependance of the marital couple, of the practices educational of the parental couple and the relations socio-emotional of the young child with his parents. An analysis centered on the variables, then centered on the subject, enabled us to underline the multidimensional aspect and systemic of these various family relations. Our analyses underline the important predictive capacity of each one of our subsystems on the development socio-emotional of the child. We release txo models of operation thus : a first based on the mediator role of the educational practices in the influence of the marital couple on the development of the child, and a second based on the interaction of the marital couple and the educational practices.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (231 f.)
  • Annexes : Bibliogr . f. 200-220

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTP 2006/11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.