Troubles psychiatriques, recours au soin et usage de substances psychoactives

par Gaëlle Encrenaz

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Épidémiologie et intervention en santé publique

Sous la direction de Antoine Messiah.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Les objectifs étaient d'examiner si le recours au soin modifiait la comorbidité psychiatrique avec les troubles liés à une substance et d'étudier l'usage de substances en réponse à un trouble psychiatrique (prévalence et facteurs associés). Nos deux premières études ont montré que le recours au soin était associé à une diminution du risque de problèmes de substances chez les sujets ayant plusieurs troubles non liés à une substance. La troisième étude a montré que l'usage de substances suite à un trouble psychiatrique (combiné ou non à un recours au soin) était fréquent, en particulier chez les hommes, les sujets avec un bas niveau d'étude, ceux vivant seuls et les plus jeunes. Plus l'état des sujets était sévère, plus la combinaison des recours était fréquente. L'usage de substances sans recours au soin était le plus fréquent chez les moins de 30 ans. Ces études pourraient permettre de définir la nature et la cible des campagnes de prévention des troubles liés à une substance.

  • Titre traduit

    Psychiatric Disorders, utilization of mental health services and psychoactive substance use


  • Résumé

    We aimed at examining if the use of mental health services modified psychiatric comorbidity with substance use disorders and at studying substance use in response to psychiatric disorders (prevalences and associated factors). Our two first studies showed that the use of mental health services was associated with a decreased risk of problematic substance use among subjects with several non substance-related psychiatric disorders. The third study showed that substance use in response to psychiatric disorders was frequent. This use, with healthcare use or not, was more frequent among men, young people, low educational levels and those living alone. Subjects aged 30 or younger were more likely to use substances, without consulting a medical doctor. If mental health qtatus was severe, the combination of substance use and healthcare was more frequent. These studies might define and target interventions for drug problems prevention.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(162 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 149 réf. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé - Josy Rieffers.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2006-1387
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la documentation. Bibliothèque des Centres de recherches en droit.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE ENC
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.