Anxiété sociale et vie quotidienne : une étude avec collecte de données ambulatoires en contextes naturels

par Malika Faytout-Boueix

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Joel David Swendsen.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Les études antérieures sur la phobie sociale reposent essentiellement sur des questionnaires rétrospectifs. Cette étude utilise la méthode d’échantillonnage des expériences (ESM) pour examiner in vivo les comportements quotidiens et la réactivité émotionnelle aux tracas quotidiens en lien avec l’anxiété sociale. 194 étudiants répartis sur un continuum d’anxiété sociale et 40 phobiques sociaux ont répondu aux questions d’un ordinateur de poche qu’ils portaient sur eux pendant 7 jours. Les résultats de ces données en contextes naturels montrent que, comparés aux non-phobiques sociaux, les phobiques sociaux sont plus souvent avec un membre de leur famille et qu’ils sont moins anxieux à la maison. Leur vécu émotionnel en général est plus négatif. Ils ne sont pas moins en interaction sociale et cette activité est associée à une baisse du sentiment anxio-dépressif. Ils perçoivent de façon plus négative les tracas quotidiens mais leur réactivité émotionnelle au stress n’est pas différente.

  • Titre traduit

    Social anxiety and daily life : a study with ambulatory data collection in natural contexts


  • Résumé

    Previous studies of social phobia have relied primarily on retrospective questionnaire data. This study uses the experience sampling method to examine in vivo daily behaviors and emotional reactivity to daily worries in connection with social anxiety. 194 students having continuum of social anxiety and 40 individuals meeting criteria for social phobia answered questions on a pocket computer which they carried with them for 7 days. The results of these data collected in natural contexts show that, compared to those without socila phobia, social phobics spend more time often with family members and are less anxious at home. Their emotional experience in general is also more negative. They did not spend less time in social interaction and this activity was be associated with a decrease of anxio-depressive feelings. Social phobics did perceive daily stressors as more negative but the did not respond differently to daily life stress.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (127 f., 150 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 115-127

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTP 2006/5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.