Ventilation par percussion intra pulmonaire et explorasions fonctionnelles respiratoires dans l'insuffisance respiratoire aigüe des patients avec broncho-pneumopathie chronique obstructive

par Frédéric Vargas

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Biologie - Santé

Sous la direction de Gilles Hilbert.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Les patients avec broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) sont fréquemment admis en réanimation pour décompensation respiratoire. Le bénéfice de la ventilation non invasive chez ces patients BPCO en acidose respiratoire est clairement démontré. La ventilation par percussion intra pulmonaire, technique de ventilation non invasive, destinée à la mobilisation thérapeutique des sécrétions bronchiques pourrait être un traitement utile contre la distension en drainant les sécrétions et ainsi en diminuant les résistances. Les patients avec broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) font partie des malades les plus difficiles à sevrer du respirateur et les échecs d'extubation y sont assez fréquents. Plusieurs études ont confirmé le mauvais pronostic de la reintubation à l'issue du sevrage et montré qu'il serait utile d'individualiser pécocement les patients BPCO "à haut risque" de nouvelle décompensation à l'issue du sevrage. Nous avons montré que la ventilation par percussion intra pulmonaire, prescrite chez des patients BPCO en exacerbation aigue avec acidose respiratoire modérée, évitait la poursuite de l'aggravation de ces patients. Une séance de percussion intra pulmonaire s'accompagnait d'une amélioration de la PaO2 et une diminution de la PaCO2. Nous avons également évalué l'intérêt de mesure précoce, une heure après extubation de la pression d'occlusion P0. 1 et de la limitation de débit expiratoire pour définir des patients BPCO à haut risque de détresse respiratoire en post extubation. Enfin, si la limitation du débit expiratoire joue un rôle néfaste en post extubation, à l'inverse toute intervention susceptible de faciliter le débit expiratoire, par exemple en mobilisant les sécrétions bronchiques et en réduisant l'encombrement, sera bénéfique. Nous avons ainsi montré que la ventilation par percussion intra pulmonaire permettait une diminution significative de la limitation de débit expiratoire et de la pression d'occlusion.

  • Titre traduit

    Intrapulmonary percussive ventilation and respiratory function tests in acute respiratory failure of patients with chronic obstructive pulmonary disease


  • Résumé

    Acute respiratory failure (ARF) in patients with chronic obstructive pulmonary disease (COPD) is a frequent reason for admission in intensive care unit. It has been demonstrated that non invasive ventilation can reverse acute respiratory failure in a significant portion of patients with exacerbation of COPD. Intrapulmonary percussive ventilation (IPV), intended for the therapeutic mobilization of bronchial secretions could offer a treatment directed against the onset of decompensation, specifically the increase in airway mucus that is responsible for increasing airway resistance. COPD patients present with a high risk of muscular respiratory failure and may prove difficult to wean. Extubation failure is an independent risk factor for nosocomial pneumonia and mortality in mechanically ventilated patients. The frequency unfavourable impact of reintubation on outcome indicates that accurate prediction of extubation outcome would be potentially important. We have demonstrated that IPV is a safe technique and may prevent deterioration in cases of acute exacerbations of COPD with mild respiratory acidosis. IPV led to a significant decrease in respiratory rate, a, increase in PaO2 and a decrease in PaCO2. We have showed that early measurements, one hour after extubation, of airway occlusion pressure (P0. 1) and expiratory limitation of flow by the negative expiratory pressure method could individualize COPD patients at high risk of acute respiratory failure in the period following extubation. We have also studied the interest of intrapulmonary percussive ventilation in COPD patients studied in post extubation with a high risk of acute respiratory failure and demonstrated that a session of IPV allowed a significant reduction of expiratory flow limitation and of airway occlusion pressure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(127 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 118 réf. Annexe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2006-1364
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.