Complémentarité du langage verbal et du langage non-verbal dans la reformulation : une stratégie pour combler un "blanc de compréhension" en classe?

par Alain Guerrier

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Alain Baudrit.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Lorsqu’un professeur donne une consigne, il arrive, pour l’un ou l’autre élève, qu’un moment d’inattention aux causes multiples en empêche la compréhension. Il lui manque un élément essentiel pour continuer la tâche demandée. Et pourtant, cet élève veut poursuivre. Il se dirige alors vers un autre élève, dans le secret espoir de réentendre cette consigne dans son ensemble ou, au moins, les éléments qui lui manquent. Le plus discrètement du monde, il cherche à en attirer l’attention. S’ensuit aussitôt un échange mêlant des mots et des gestes qui aboutiront en quelques tours de paroles à la reprise de la tâche pour l’aidant comme pour l’aidé. Ils ont bien eu l’intention de mener à bien ce qu’ils avaient entrepris l’un envers l’autre, même si les enjeux de l’un étaient différents des enjeux de l’autre. Cette étude tente de cerner la condition de réussite de cette reformulation en montrant l’association étroite du langage verbal et du langage non-verbal, ce dernier se substituant parfois au premier dans un souci d’efficacité. S’appuyant sur une méthode d’analyse construite à partir de la théorie de la pertinence – issue de la pragmatique -, l’observation s’est portée dans des classes de sixième et de CM2 durant les cours de français, de mathématiques et d’histoire et géographie. Elle a permis une analyse des comportements et des discours des élèves. Car ce n’est pas parce qu’un enfant se penche vers un autre que c’est forcément pour « bavarder »…

  • Titre traduit

    The contribution of verbal and non-verbal language in reformulation : a strategy for fill in a « blanc de compréhension » in class ?


  • Résumé

    When a teacher gives an instruction, it can happen that one or other pupil fails to understand it, through a moment of inattention for which there can be many causes. Nevertheless the pupil wishes to follow the lesson. He therefore turns to another pupil in the private hope that he will be able to hear the whole instruction again, or at least those parts that were missed. As discreetly as possible, he attempts to attract his neighbour’s attention. There follows an exchange in which words and gestures will result in the given task being resumed by both the helper and the helped. Both parties had the intention of successfully concluding what they had undertaken, even if their objectives were quite different. This study tries to identify the requirements for successful reformulation by showing the close relationship between verbal and non-verbal language, the latter substituting sometimes for the former in the interest of efficacy. The method of analysis used is based on the theory of pertinence - deriving from pragmatics - and observations were carried out in classes of sixième (1st year secondary school) and CM2 (final year primary school), during French, Mathématiques, History and Geography lessons. These observations have allowed analysis of the behaviour and discourse of the pupils involved. For it is not necessarily the case that any child who engages with another in class is simply doing so in order to chatter…

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (327 f., )
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 306-317

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTE 2006/3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.