La Volkskunde après le nazisme : la refonte de l'ethnologie allemande entre 1945 et 1975

par Laurent Garros

Thèse de doctorat en Ethnologie. Anthropologie sociale et culturelle

Sous la direction de Thomas Hengartner et de Bernard Traimond.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 2 .

  • Titre traduit

    Volkskunde after the nazism : the revision of the German ethnology between 1945 and 1975


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse étudie le développement de la Volkskunde, ethnologie allemande de l'Allemagne, entre 1945 et 1975. La discipline, qui s'était presque unanimement convertie au nazisme, se trouvait dans l'après-guerre profondément discréditée. Elle devait par conséquent se refonder. Nous nous intéressons ici à l'ensemble de l'ethnologie ouest-allemande, tout en nous concentrant plus spécialement sur l'ethnologie pratiquée à Hambourg. Cette réduction spatiale nous permet ainsi de suivre l'entreprise de refonte dans ses étapes progressives, en confrontant le dire et le faire des ethnologues, et en mettant en avant l'influence sur leur travail des antécédents nazis. L'ethnologie de l'après-guerre est alors envisagée à la fois en fonction de ses idéaux de connaissance scientifique, et en fonction de ses stratégies de réhabilitation. En outre, nous nous efforçons de juger de cette ethnologie en fonction des normes scientifiques voire aussi sociales qui prévalaient à l'époque.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (500 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 408-445

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTA 2006/2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.