Gestion de corps, gestion de morts : analyse archéo-anthropologique de réutilisations de tombes et de manipulations d'ossements en contexte funéraire au début du Moyen Age (entre Loire et Garonne, Ve-VIIIe siècle)

par Yves Gleize

Thèse de doctorat en Sciences du vivant. Géosciences et sciences de l'environnement. Anthropologie biologique. Paléoanthropologie

Sous la direction de Dominique Castex.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    Durant le Haut Moyen Age (Ve-Xe siècle après J. -C. ), période qui correspond au passage entre le monde antique et médieval en Europe occidentale, se développe en contexte funéraire une gestion particulière de certaines tombes (réutilisations, manipulations d'ossements. . . ). Ces pratiques funéraires ont longtemps été considérées par la seule étude des textes ou par une analyse peu poussée des dépôts osseux. L'objectif de notre travail est d'étudier ce phénomène à partir des données ostéologiques, archéologiques et historiques. Notre analyse porte sur 14 ensembles funéraires de la province ecclésiastique de Bordeaux, un choix qui a permis d'analyser différents types de gestes funéraires dans un cadre géographique et historique bien circonscrit. Pour chaque gisement, une analyse approfondie des pratiquesde réutilisations des emplacements funéraires et de manipulations d'ossements a été effectuée en tenant compte de la spécificité de chaque site (répartition spatiale, chronologie, recrutement). Notre approche archéo-anthropologique a montré que les réutilisations de tombes et les manipulations d'ossements constituaient un phénomène hétérogène, susceptible de varier selon le type de tombes, la chronologie, la biologie des inhumés mais également selon la localisation des sépultures dans la nécropole. Il est ainsi apparu que ces gestes devaient être discutés au niveau de l'espace funéraire afin de comprendre l'organisation interne, la gestion dynamique et l'évolution des ensembles sépulcraux. L'analyse de ces pratiques apporte en outre de nouveaux éléments quant aux discussions concernant les changements dans les pratiques funéraires et dans la vision des morts et prouve que les données archéo-anthropologiques peuvent participer de manière prépondérante aux discussions historiques sur la gestion des morts pour le début du Moyen Age.

  • Titre traduit

    Manipulations and selection of remains : Archaeo-anthropological analysis of reuse of graves and treatment of bones in the funerary context during the early middle ages (between loire and Garonne, 5th-8th century A. D.)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (644 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 549-580. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 3308
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.