Synthèse de polysiloxanes microcellulaires, applications à l'analyse de polluants aromatiques de l'athmosphère

par Marie-Thèrèse Grosse

Thèse de doctorat en Sciences chimiques. Chimie analytique et environnement

Sous la direction de Hervé Deleuze et de Michel Lamotte.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    Des matériaux polysiloxanes, possédant une porosité ouverte, ont été synthétisés par hydrosilylation de la phase continue d’une émulsion inverse concentrée. Ces matériaux sont appelés polyHIPE (polymerized High Internal Phase Emulsion). Ils ont été évalués comme adsorbants dans un nouveau dispositif de dosage du toluène gazeux. Ce dispositif est évalué comme une méthode alternative aux méthodes chromatographiques actuellement utilisées pour le dosage des BTEX (Benzène, Toluène, Ethylbenzène, Xyle��nes) dans l’atmosphère. La nouvelle méthode procède par échantillonnage passif des polluants, en utilisant les matériaux précédemment décrits. Les polluants piégés sont ensuite désorbés thermiquement et collectés dans une enceinte fermée. Les gaz collectés sont analysés par spectroscopie d’absorption UV/Visible.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 173 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. p. 156-164. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 3285

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06 BOR1 3285
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.